La réalité virtuelle à l'heure du "Serious Gaming"

le
0
Une jeune femme portant un casque VR Oculus rift
Une jeune femme portant un casque VR Oculus rift

La photo avait suscité la polémique. Mark Zuckerberg, souriant, devant un parterre de journalistes, tous équipés d'un casque de réalité virtuelle (RV) et totalement coupés de leur environnement. Dès lors, de nombreux détracteurs assimilaient l'objet à un symbole d'allégeance aux géants du high-tech et promettaient l'avilissement des foyers utilisant la technologie. Le site d'information The Conversation, lui, voit les choses sous un autre angle.

Dans un article publié le 3 mai en français, le chercheur à l'université d'Auckland David Evans Bailey présente dix applications en réalité virtuelle qui pourraient avoir une utilité bien réelle. Des applications qui lorgnent du côté des "Serious Games", ces jeux vidéo visant à apprendre, informer ou former leurs utilisateurs en conservant un aspect ludique. Et les projets ne manquent pas.

Fini les dissections de souris

"L'éducation est un secteur de premier plan pour les applications en réalité virtuelle. Imaginez immerger un étudiant dans un monde complètement différent", écrit David Evans Bailey, spécialiste de la RV. Il met en avant Le Monde de Comenius, projet éducatif développé par des Tchèques qui permet d'explorer le corps humain, des organes jusqu'aux cellules. Le joueur peut également manipuler tous ces éléments grâce à des gants connectés. Une application présageant la fin du débat sur la dissection des souris en classe ?...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant