La prévision de déficit budgétaire 2016 revue en légère hausse

le
5
RÉVISION À LA HAUSSE DE LA PRÉVISION DE DÉFICIT BUDGÉTAIRE 2016
RÉVISION À LA HAUSSE DE LA PRÉVISION DE DÉFICIT BUDGÉTAIRE 2016

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a revu en légère hausse sa prévision de déficit budgétaire pour 2016 à 72,2 milliards d'euros, soit 200 millions de plus que prévu initialement.

Ouvrant les débats de l'examen du projet de loi de finances en deuxième lecture à l'Assemblée nationale, le ministre des Finances Michel Sapin a déclaré vendredi que le texte intégrait le renforcement des effectifs et moyens alloués aux forces de l'ordre et à la justice promis par François Hollande après les attentats du 13 novembre.

Il l'a chiffré à 750 millions d'euros, auxquels s'ajoutent le coût, estimé à 225 millions en année pleine, du geste annoncé la semaine passée en faveur des particuliers employeurs sous forme d'une hausse de leur déduction forfaitaire de charges.

Avec les autres dispositions votées en première lecture, les dépenses prévues dans le PLF 2016 dépassent de 1,5 milliard d'euros ce qui était prévu à l'origine, a indiqué Michel Sapin.

A l'inverse, la France devrait se voir rembourser 1,5 milliard d'euros de trop perçu de l'Union européenne mais lui versera 200 millions d'euros au titre de l'aide promise à la Turquie pour contenir les flux de migrants vers l'Europe.

"Tout ceci aboutit à ce que la dépense de l'Etat en 2016 soit rehaussée de 200 millions d'euros par rapport au niveau prévu dans le texte initial", a dit Michel Sapin, en confirmant le maintien de l'objectif de déficit public à 3,3% du produit intérieur brut en 2016 après 3,8% en 2015.

"Le financement des priorités, et tout particulièrement celui de la lutte contre le terrorisme, n'implique pas de remettre en cause le sérieux de notre gestion budgétaire", a indiqué le ministre.

(Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cresus57 il y a 12 mois

    Il faut un choc de consommation : augmentons les fonctionnaires de 10 % (c'est moins que ce qu'ils ont perdu en 10 ans) ça relancera la consommation. Je blagueueueueuh (ou pas)

  • M8252219 il y a 12 mois

    Normal aucune réforme pour réduire les dépense de l'état. Pas de réduction du nombre des députés.Pas de suppression du sénat.Pas de réduction du nombre de fonctionnaires administratifs.Pas de suppression des régimes spéciaux.Augmentation des réglementations.Augmentation sans aucun control d'allocations diverses à des groupes sociaux ou ethniques.

  • jsrlak1 il y a 12 mois

    Taxation, impôts indirects, non remboursement de prestations,.... baisse du taux d'emprunt de la France (grâce à l'Allemagne 1% de baisse égal 20 Mrds€)... Où tout cet argent est-il passé ?

  • lorant21 il y a 12 mois

    et je ne vous parle pas de celui de 2017..

  • M5723741 il y a 12 mois

    Ce n'est pas un problème; on va juste augmenter la dette de quelques milliards. Heureusement je n'ai pas de petits enfants et donc rien à leur expliquer!!!