La mortalité routière en hausse de 3,5% en 2014

le
1
LA MORTALITÉ ROUTIÈRE REPART À LA HAUSSE
LA MORTALITÉ ROUTIÈRE REPART À LA HAUSSE

PARIS (Reuters) - Le nombre de personnes tuées sur les routes a augmenté de 3,5% en 2014, avec 3.384 victimes, une première depuis 2001, selon les chiffres publiés jeudi par l'observatoire national de la sécurité routière.

Ce bilan représente 116 décès de plus par rapport à 2013 avec une hausse plus marquée du nombre de victimes chez les piétons (499 au total, +7%) et les cyclistes (159 au total, +8%).

Le nombre de blessés augmente dans les mêmes proportions, avec 73.048 personnes contre 70.607 en 2013 (+3,5%) et ce, malgré une hausse du nombre total d'accidents corporels plus faible (2,4%).

Sur ces 73.048 blessés, 35.000 sont dits graves, dont 35% sont des personnes "vulnérables", à savoir des piétons, cyclistes ou motocyclistes, souligne l'observatoire.

L'alcool reste un facteur particulièrement aggravant puisque 28% des personnes tuées le sont dans un accident dans lequel au moins un des protagonistes présentait une alcoolémie supérieure au taux maximal.

Près d'une victime sur quatre (23%) est tuée dans un accident impliquant une personne ayant consommé des stupéfiants.

La France fait en outre figure de mauvais élève à l'échelle européenne puisque le taux de mortalité routière y est de 53 décès pour un million d'habitants contre 51 pour un million sur le continent.

Par ailleurs, l'observatoire relève que les délits routiers ont augmenté de 17,6% en 2014, avec une hausse très forte des délits de fuite (+23%), des délits relatifs à l'alcool (+13%) et aux stupéfiants (+44%).

(Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9080875 le jeudi 28 mai 2015 à 13:22

    C'est la conséquence de votre politique de répression, à retirer sans vergogne les points depuis 10 ans ! La finalité était prévisible ! Tout comme l'est la continuité de celle-ci: Nombre de personne sur les routes sans assurances/permis de conduire multiplié par 2 dans les 5 prochaines années ( exponentiel, comme la bêtise). On connaît les conséquences.