La moitié de la population du Vanuatu privée d'eau potable

le
0
LA MOITIÉ DE LA POPULATION DU VANUATU PRIVÉE D'EAU POTABLE
LA MOITIÉ DE LA POPULATION DU VANUATU PRIVÉE D'EAU POTABLE

LONDRES (Reuters) - Un mois après le passage du cyclone Pam sur le Vanuatu, près de la moitié de la population de l'archipel n'a toujours pas accès à l'eau potable, a déclaré mercredi le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

L'agence onusienne précise que les deux tiers des conduites d'adduction d'eau et d'évacuation des eaux usées ont été endommagées ou détruites et que 70% des puits ont été contaminés.

"Il y a de l'eau, mais la qualité n'est pas bonne du fait de cette contamination", a déclaré Ketsamay Rajphangthong, directrice des opérations de l'Unicef au Vanuatu, jointe par téléphone par Reuters.

Dans la totalité des sites inspectés en dehors de la capitale, Port Vila, des analyses bactériologiques ont démontré qu'une purification de l'eau était nécessaire avant sa consommation.

Au total, ce sont plus de 100.000 des 250.000 habitants du Vanuatu qui sont concernés.

Le passage du cyclone, le 13 mars, a fait onze morts, un bilan moins lourd qu'attendu vu la violence de la tempête, mais des maisons et des infrastructures ont été balayées par les vents.

Il manque encore 1,5 million de dollars à l'Unicef pour réunir les fonds nécessaires à son action dans l'archipel.

(Magdalena Mis, Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant