La métropole Aix-Marseille-Provence enfin sur les rails

le
2
LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL CONFORTE LA MISE EN PLACE DE LA MÉTROPOLE AIX-MARSEILLE-PROVENCE
LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL CONFORTE LA MISE EN PLACE DE LA MÉTROPOLE AIX-MARSEILLE-PROVENCE

MARSEILLE (Reuters) - Jean-Claude Gaudin a appelé vendredi au "consensus le plus large" après la décision du Conseil constitutionnel de valider la répartition des sièges au sein de la métropole d'Aix-Marseille-Provence, une décision qui conforte la mise en place de l'institution créée début janvier.

Les "Sages" avaient été saisis par trois communes des Bouches-du-Rhône d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) relative à une disposition législative fixant les règles de composition du conseil métropolitain.

Les communes estimaient être sous-représentées dans une structure où Marseille détient 108 des 240 sièges, un argument écarté par le Conseil constitutionnel.

Le maire Les Républicains de Marseille, élu à la présidence de la métropole à la mi-décembre, estime que les "règles de composition s'imposent désormais à tous, sans contestation possible".

"Le consensus le plus large doit maintenant prévaloir parmi les élus métropolitains afin que la Métropole soit porteuse d’avenir et de réussite pour l’ensemble des communes du territoire et leurs habitants", ajoute Jean-Claude Gaudin dans un communiqué.

La mise en place le 1er janvier de la métropole, qui regroupe six intercommunalités sur un territoire de plus de 3.000 km2 et 1,8 million d'habitants, ne s'est pas fait sans heurts.

Elle a été accueillie avec bienveillance par les grands élus du département mais contestée par une partie des 92 communes qui la composent, peu enclines à partager leurs ressources fiscales et certaines compétences comme le logement et les transports avec le parent pauvre marseillais.

La décision du Conseil constitutionnel "doit mettre fin aux atermoiements et aux blocages", a réagi dans un communiqué Jacques Pfister, président de la Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence.

"Les acteurs économiques sont dans les starting-blocks pour construire et accompagner les grands projets économiques destinés à positionner Aix-Marseille-Provence au sein des meilleures métropoles européennes", a-t-il ajouté.

(Jean-François Rosnoblet, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 il y a 11 mois

    Le grand pillage des deniers des contribuables va pouvoir commencer....y compris celui des marseillais...par une classe politique dont nous savons à quoi nous en tenir

  • restif1 il y a 11 mois

    C'est comme pour l'UE, on marie la carpe et le lapin et on s'étonne après que ça ne fonctionne pas