La méthode Poutine

le
2
Vladimir Poutine possède toujours un coup d'avance sur l'Occident, affirme Camille Grand, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique.
Vladimir Poutine possède toujours un coup d'avance sur l'Occident, affirme Camille Grand, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique.

"Poutine joue aux échecs et je crois que nous jouons aux dames." Voici le constat cinglant de Mike Rogers, président de la commission du renseignement de la Chambre des représentants, au sujet des agissements du président russe dans l'est de l'Ukraine. Et les faits lui donnent raison. Depuis la chute du président pro-russe Ianoukovitch en février, Poutine n'a cessé de souffler le chaud et le froid sur le pays, se posant en médiateur diplomatique de la crise, tout en avançant soigneusement ses pions sur le terrain. Après s'être emparé à la surprise générale de la Crimée en mars, le maître du Kremlin a évoqué vendredi pour la première fois l'idée d'un "statut étatique" pour le Donbass (région est de l'Ukraine). Un bras d'honneur au nouveau président ukrainien Petro Porochenko, ainsi qu'aux chancelleries occidentales qui le soutiennent. "En Ukraine, Poutine considère ses intérêts stratégiques vitaux engagés", souligne Arnaud Dubien, directeur de l'Observatoire franco-russe à Moscou. "Il considère toute victoire militaire ukrainienne dans l'Est comme une perspective inacceptable et fait en sorte que cela ne se produise pas.""Si je veux, en deux semaines je prends Kiev" (Poutine)Tombant le masque, Vladimir Poutine a loué vendredi pour la première fois les succès des "insurgés de Novorossia" - comprenez les insurgés pro-russes -, alors que le même jour, l'Otan a dénoncé la présence d'un millier de soldats russes dans le Donbass....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • housssss le mercredi 3 sept 2014 à 10:40

    Poutine est exactement le contraire de Hollande.

  • charleco le mardi 2 sept 2014 à 18:09

    Que l'OTAN et les USA cessent de jouer aux échecs avec Poutine : qu'ils nous fichent la paix en restant chez eux. Et Poutine viendra jouer aux dames avec les européens, Ukrainiens inclus