La Maif rembourse le «sport sur ordonnance»

le
0

La loi Santé pourrait autoriser les médecins à prescrire une activité sportive à certains malades. La Maif n'a pas attendu, et offre déjà à ses clients une assurance gratuite, qui prend en charge cette dépense.

Accélérer la guérison des malades grâce au sport… C'est ce que prévoit un amendement au projet de loi Santé, adopté en avril dernier. Il autorise les médecins à prescrire une activité physique pour certaines pathologies. Mais certains assureurs y réfléchissaient déjà. La Maif est la première à avoir franchi le pas.

Depuis quelques semaines, elle offre à tous ses clients (détenteurs d'une assurance auto ou habitation par exemple) une garantie «sport sur ordonnance», qui finance le diagnostic nécessaire pour mettre au point un programme sportif adapté et l'inscription au club de sport (labellisé), dans la limite d'un plafond de 500 euros sur deux ans.

«Il y a des maladies pour lesquelles il est avéré que la pratique sportive est utile» a expliqué le directeur général de la mutuelle, Pascal Demurger, rappelant que la Maif ne souhaite pas seulement indemniser ses sociétaires en cas de sinistre, mais aussi les accompagner dans la durée.

En cas de maladie longue durée ou d'accident

C'est donc sans supplément de prix à payer que les quelque trois millions de sociétaires de la mutuelle profiteront de cette prise en charge s'ils sont victimes d'un accident entraînant une invalidité supérieure ou égale à 20%, ou s'ils souffrent de certaines affections longue durée, pour lesquelles la pratique sportive a fait ses preuves.

Cette nouvelle garantie a pu voir le jour grâce au partenariat stratégique noué entre la Maif et la Mutuelle des sportifs en février dernier.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant