La liberté de la presse s'est globalement détériorée en 2014

le
0

PARIS (Reuters) - La liberté de la presse s'est détériorée globalement l'an dernier, selon le classement mondial publié jeudi par l'association Reporters sans frontières (RSF).

La Finlande arrive en tête pour la cinquième année consécutive, devant la Norvège et le Danemark, tandis que l'Erythrée (180e), la Corée du Nord (179e) et le Turkménistan (178e) sont les moins bien classés.

La France avance d'un cran, à la 38e place, les Etats-Unis en perdent trois (49e), le Japon en perd deux (61e), la Russie en perd quatre (152e) et la Chine perd une place (176e).

"2014 est l'année d'une régression brutale pour la liberté de l'information", écrit RSF, dont l'étude porte sur la performance de 180 pays en matière de pluralisme, d'indépendance des médias, de respect de la sécurité et de la liberté des journalistes.

"Les deux tiers des 180 pays affichent de moins bonnes performances, en valeur absolue, que dans l'édition précédente."

Parmi les chutes spectaculaires, l'Italie recule de 24 places, au 73e rang, en raison de menaces de la mafia contre des journalistes et d'une explosion des procédures en diffamation abusives.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant