La jeune femme qui voulait venger Daech

le
0
L'avis de recherche d'Inès Madani lancé par la Direction centrale de la police judiciaire, le 6 septembre.
L'avis de recherche d'Inès Madani lancé par la Direction centrale de la police judiciaire, le 6 septembre.

Des détails commencent à filtrer sur le coup de filet antiterroriste qui a eu lieu ce jeudi 8 septembre dans l'Essonne. Intervention au cours de laquelle trois femmes ont été arrêtées et un policier a été blessé. Cette opération des forces de l'ordre, quelques jours après la découverte à proximité de Notre-Dame de Paris d'un véhicule rempli de bonbonnes de gaz, dimanche 4 septembre au matin, a débuté vers 19 heures.

« Ces jeunes femmes, âgées de 39, 23 et 19 ans, radicalisées, fanatisées, préparaient vraisemblablement de nouvelles actions violentes, et de surcroît imminentes », a affirmé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, lors d'une courte allocution Place Beauvau, hier soir en fin de soirée.

De fait, l'une des jeunes femmes, présente à Boussy-Saint-Antoine, a aussitôt bondi sur l'un des policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), un couteau de boucher à la main. Blessé, ce dernier a été évacué, mais ses jours ne sont pas en danger. D'après nos informations, l'assaillante serait l'une des filles du propriétaire de la voiture découverte près de la cathédrale. Elle a été légèrement blessée lors de l'intervention et interpellée avec deux autres femmes.

Un lien avec la « veuve » de Coulibaly

L'assaillante du policier...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant