La guerre ouverte dans la famille Le Pen alimente la presse !

le
1
Nombreux sont les journaux à faire leur une sur la rupture entre les Le Pen père et fille jeudi matin.
Nombreux sont les journaux à faire leur une sur la rupture entre les Le Pen père et fille jeudi matin.

"Front national : la rupture", titre Le Figaro en une. "Rupture au FN. À qui père gagne", ironise Libération. "Front national : guerre ouverte entre Marine Le Pen et son père", affirme Le Monde, tandis que La Croix y voit : "La guerre des deux FN".

"À ceux qui en doutaient, le Front national peut offrir le même spectacle que les autres partis : celui de la division", affirme Yves Thréard dans Le Figaro. "Avec un sens de la mise en scène encore plus grandiloquent puisqu'il oppose ici une fille à son père", mais, selon lui, "le diable se cache désormais ailleurs au FN".

Pour Laurent Joffrin de Libération, "la filiation n'est pas seulement biologique" entre Marine Le Pen et son père. Si pour l'éditorialiste de gauche, "l'antisémitisme est récusé" au FN, celui-ci continue cependant de "fonder sa politique sur l'éternel préjugé xénophobe".

"La politique de la terre brûlée pratiquée par Jean-Marie Le Pen ressemble donc à une révolte devant une captation d'héritage", constate François Ernenwein dans La Croix.

Et si "la dédiabolisation (est) en voie d'achèvement" selon Rémi Godeau dans L'Opinion, Marine Le Pen peut "désormais poursuivre un objectif tout aussi percutant : la diabolisation du futur".

"Le Pen se rêvait en héros guerrier. Il finit comme un vieillard balzacien, renié par son enfant avide de capter l'héritage", reconnaît Raymond Couraud (L'Alsace).

Pour Denis...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le jeudi 9 avr 2015 à 10:32

    C'est bien ce qui est recherché toujours parler du FN il en reste toujours quelque chose