La grève prend fin à Radio France

le
0
FIN DE LA GRÈVE À RADIO FRANCE
FIN DE LA GRÈVE À RADIO FRANCE

PARIS (Reuters) - La grève qui perturbe les antennes de Radio France depuis quatre semaines touchait mercredi à sa fin après la levée du préavis par la CGT, a-t-on appris auprès de journalistes du groupe public.

La CGT était isolée depuis le retrait, la veille, des quatre autres membres de l'intersyndicale, qui avaient appelé lors d'une assemblée générale houleuse à l'arrêt du mouvement. Les salariés l'avaient pourtant massivement reconduit.

Le dernier syndicat engagé dans la grève a suivi mercredi en fin d'après-midi les autres organisations en levant son préavis à compter de jeudi 13h00.

L'assemblée générale convoquée mercredi matin n'avait pas procédé à un vote en raison de la tenue, dans l'après-midi, d'un conseil d'administration. Un point sur l'examen du projet stratégique de la direction, au coeur des tensions, était à l'ordre du jour mais a été reportée, selon le syndicat Sud.

Le conseil d'administration a arrêté les comptes de Radio France pour 2014, en déficit de deux millions d'euros, une somme encore faible par rapport aux perspectives promises au groupe qui doit réaliser, selon son président Mathieu Gallet, 50 millions d'euros d'économie d'ici 2019.

Mercredi à l'Assemblée, la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, s'est félicitée que le document présenté par le médiateur Dominique-Jean Chertier et sa propre venue à la "Maison Ronde" lundi aient permis "d'ouvrir la voie à la fin de ce conflit".

Le médiateur, dont les propositions avaient déçu les syndicats, aura désormais pour mission d'accompagner Radio France dans les discussions sur le plan stratégique et sur le contrat d'objectifs et de moyens pour 2015-2019 avec l'Etat.

Dans ce cadre, certains des projets de Mathieu Gallet, qui prévoit entre 250 et 330 départs, restent contestés, y compris par le gouvernement. Fleur Pellerin a réaffirmé mercredi qu'elle était hostile à la mutualisation des productions dans le réseau France Bleu, notamment.

(Gregory Blachier, édité par Gérard Bon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant