La fréquence des catastrophes climatiques augmente, dit l'Onu

le
3
LA FRÉQUENCE DES CATASTROPHES CLIMATIQUES AUGMENTE DEPUIS 10 ANS
LA FRÉQUENCE DES CATASTROPHES CLIMATIQUES AUGMENTE DEPUIS 10 ANS

GENEVE (Reuters) - De nouvelles catastrophes climatiques, comme les inondations et les vagues de chaleur extrêmes, surviennent presque chaque jour depuis une dizaine d'années, soit près de deux fois plus qu'il y a 20 ans, et l'Asie est la partie du monde la plus touchée, conclut une agence des Nations unies dans un rapport rendu public lundi.

Si les auteurs du rapport ne sont pas en mesure d'imputer de manière générale cette augmentation aux dérèglements climatiques en cours, ils affirment que la tendance à l'augmentation risque de se poursuivre, avec une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes.

Depuis 1995, date de la COP1, la première conférence internationale sur les changements climatiques, les catastrophes climatiques ont fait 606.000 morts, mais aussi 4,1 milliards de blessés, sans-abri et autres sinistrés, et elles ont représenté 90% de l'ensemble des catastrophes, lit-on dans le rapport, compilé par le Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR) et par le Centre de recherche sur l'épidémiologie des catastrophes (CRED), dont le siège est en Belgique.

Si les phénomènes géophysiques comme les tremblements de terre, les éruptions volcaniques et les tsunamis font souvent la "une" des journaux, ils ne représentent que 10% des catastrophes.

L'une des années les plus désastreuses a été 2002, quand la sécheresse a touché 200 millions d'habitants en Inde et une tempête de sable en Chine a affecté 100 millions de personnes. La catastrophe climatique la plus meurtrière de ces dernières années a été le cyclone Nargis, qui a fait 138.000 morts en 2008 en Birmanie.

Le rapport, intitulé "Le coût humain des catastrophes climatiques", conclut qu'il y a eu chaque année en moyenne 335 catastrophes climatiques entre 2005 et août dernier, soit une augmentation de 14% par rapport à la période 1995-2004, et près de deux fois plus que durant la décennie 1985-94.

Quant à la concentration de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, elle a battu chaque année de nouveaux records au cours des 30 dernières années.

Selon l'UNISDR, les catastrophes naturelles, de tous types, causent pour 250 à 300 milliards de dollars (235 à 283 milliards d'euros) de pertes chaque année dans le monde.

Les pays touchés par le plus grand nombre de catastrophes climatiques au cours des dix dernières années ont été les Etats-Unis (472), la Chine (441), l'Inde (288), les Philippines (274) et l'Indonésie (163).

(Tom Miles; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le lundi 23 nov 2015 à 21:56

    J'espère de toutes mes forces que cette conférence basée sur le mensonge et la duperie sera un échec total.

  • delapor4 le lundi 23 nov 2015 à 21:56

    L'absorption des rayonnements infrarouge par le CO2, qui a lieu uniquement à 40 et 70 THz dans l'infrarouge, est déjà totale avec le taux actuel de ce gaz dans l'atmosphère. Il en découle que les rejets de CO2 n'ont aucun effet sur la température du globe. Arrêtons le mensonge de ce soi-disant "changement climatique" d'origine anthropique.

  • delapor4 le lundi 23 nov 2015 à 21:55

    Le changement climatique? Même bourrage de crâne que les "armes de destruction massive" de Saddam Hussein et même niveau de mensonge!