La France veut en finir avec le clavier azerty

le , mis à jour le
0
Le ministère français de la Culture et de la Communication souhaite qu'un clavier plus adapté à la langue française et aux langues régionales soit commercialisé.
Le ministère français de la Culture et de la Communication souhaite qu'un clavier plus adapté à la langue française et aux langues régionales soit commercialisé.

C'est bien connu, il y a certains mots plus difficiles que d'autres à écrire sur les claviers. Comme certains prénoms, « Laetitia » par exemple, et son fameux « e » collé au « a ». Ou certains accents, impossibles à taper.

C'est le genre de difficultés qui agace un peu tout le monde. Et qui agace en plus le ministère de la Culture et de la Communication. Il serait « presque impossible d'écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France », peut-on lire dans un rapport de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, publié vendredi 15 janvier sur le site du ministère.

Une future norme ?

Fini, les claviers azerty, le site du ministère promet donc un nouveau modèle. Un nouveau modèle qui permettrait de taper plus facilement des caractères accentués en majuscule. Et les « c » cédille majuscules. Ou les guillemets à la française, les fameux doubles «chevrons». Ou encore le sigle « ? ». En un mot, le ministère promet une « utilisation aisée du français ». Du français, mais pas que. Dans le rapport, il est aussi question « des langues régionales présentes sur notre territoire ». En occitan, par exemple, il doit être possible d'« ajouter des accents graves et aigus sur toutes les voyelles ».

C'est l'Association française de normalisation qui aura la charge du nouveau pianotage. Et de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant