La France périphérique : la nouvelle marotte de Copé

le
0
Jean-François Copé au festival du livre de Nice le 15 juin.
Jean-François Copé au festival du livre de Nice le 15 juin.

Il en a fini avec "les quartiers difficiles", Copé. Lui qui a tant écrit et tant dit sur les zones urbaines prioritaires change de lentilles. Et "tant mieux", diront ses contempteurs qui gardent en travers de la gorge son "pain au chocolat" que des enfants se seraient fait arracher pendant le Ramadan. Désormais, le maire de Meaux, retiré (temporairement) des plateaux télé, veut aller à la rencontre de la "France périphérique", cette oubliée de la République à laquelle le géographe issu de la gauche Christophe Guilluy consacre ses ouvrages* depuis une dizaine d'années. LIRE notre interview de Christophe Guilluy En octobre 2013, France 3 diffuse La France d'en face, un documentaire inspiré des travaux de Guilluy. Invité sur le plateau ce soir-là pour débattre face à Cécile Duflot, Copé, en bon tacticien, profite de l'occasion pour s'emparer de ce sujet qu'il sent porteur : "Meaux a été frappé de plein fouet par les quartiers difficiles, les zones urbaines sensibles, et on arrive à s'en sortir. Là où il n'y a pas d'espoir aujourd'hui, c'est dans cette France. La France des oubliés est dans les campagnes, ce qu'on a réussi à faire dans les quartiers difficiles, il faut le faire dans les campagnes." "Sans filtre médiatique", ou presqueDepuis son limogeage en mai dernier, l'ex-patron de l'UMP s'emploie donc à construire, se reconstruire, une nouvelle stature, celle de l'homme qui parcourt la France périphérique à la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant