La France perd son titre de premier producteur de vin au monde

le
0

L'Italie aurait vendangé l'équivalent de 48,8 millions d'hectolitres, la France 46,45 millions et l'Espagne 36,6 millions.

L'Italie est en passe de redevenir le premier producteur mondial devant la France. L'Espagne reste à la troisième place. D'après les dernières estimations des vendanges 2015 qui se terminent dans l'hémisphère nord, l'Italie aurait vendangé l'équivalent de 48,8 millions d'hectolitres, la France 46,45 millions et l'Espagne 36,6 millions. Suivent ensuite l'Allemagne et le Portugal.

Ces chiffres sont tirés des estimations publiées par Bruxelles à la fin du mois de septembre. Ils s'appuient sur les déclarations des 28 États membres.

La première place du podium est occupée à tour de rôle par la France ou l'Italie suivant les années. En 2015 la météo particulièrement sèche et ensoleillée dans les vignobles de l'Hexagone a diminué les rendements d'1 %. Toutefois elle a permis, grâce à la diminution des maladies liées à l'humidité, une très belle qualité des raisins ce qui augure d'un millésime exceptionnel cette année.

A l'inverse les conditions climatiques ont été plus favorables côté italien ce qui se traduit par une augmentation de 13 % des volumes.

Globalement, avec les trois plus gros producteurs mondiaux (Italie, France et Espagne) qui détiennent à eux seuls un peu moins de la moitié de la production mondiale l'Europe garde son leadership. Elle s'attend à une production de 163,8 millions d'hectolitres quasi stable soit près de 60 % des volumes mondiaux (279 millions d'hectolitres l'an dernier).  

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant