La France ne doit pas faire l'objet d'écoutes, dit Berlin

le
0
BERLIN ASSURE PARIS NE DOIT PAS FAIRE L'OBJET D'ÉCOUTES
BERLIN ASSURE PARIS NE DOIT PAS FAIRE L'OBJET D'ÉCOUTES

PARIS (Reuters) - La France et ses dirigeants politiques ne doivent pas faire l'objet d'écoutes de la part des services de renseignement allemands, a déclaré le chef de la diplomatie allemande vendredi lors d'une visite à Paris.

Un média allemand a révélé cette semaine que plusieurs personnalités étrangères, dont le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, avaient été la cible d'écoutes pratiquées par le Bundesnachrichtendienst (BND).

"La France et les hommes politiques français ne doivent pas faire partie des profils écoutés par les services de renseignement allemands", a déclaré Frank-Walter Steinmeier lors d'une conférence de presse au Quai d'Orsay.

"Il faut faire au plus vite la lumière" sur cette affaire, a ajouté le ministre allemand, dont les propos ont été traduits par une interprète. "J'espère que les éclaircissements viendront aussi vite que possible".

A ses côtés, Laurent Fabius a une nouvelle fois jugé "désagréable" l'idée d'avoir potentiellement été placé sur écoute et demandé des explications au gouvernement allemand.

"Nous voulons être sûrs, le président (François Hollande) et moi-même aussi, que tout cela a cessé et si cela m'a concerné, que cela n'a concerné que moi", a-t-il dit. "De ce point de vue-là, nous sommes en attente des informations que nous donneront nos amis allemands."

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant