La FAO défend ses chiffres de la faim

le
0
Siège de la FAO à Rome
Siège de la FAO à Rome

« Les chiffres de la faim dans le monde publiés par la FAO sont à jeter à la poubelle », affirmait récemment Thomas Pogge lors d'une interview accordée au Point.fr. Ainsi mise en cause par le professeur de Yale, la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) a tenu à réagir à ces propos. Selon Pietro Gennari, directeur en chef de la division statistique, Thomas Pogge « ne connaît pas assez les méthodes de travail de la FAO », même s'il reconnaît un manque de pédagogie autour de leurs statistiques et un usage abusif échappant à leur contrôle. La FAO maintient que le nombre de personnes souffrant de la faim régresse dans le monde : « Tous les chiffres progressent ces dernières années, l'amélioration est indéniable. »

LIRE >>

« Les chiffres de la faim dans le monde sont à jeter à la poubelle »

Des données statistiques développées

La FAO collecte partout dans le monde de nombreuses données concernant la production agricole, sa distribution et sa consommation. C'est elle qui publie le nombre de personnes sous-alimentées (793 millions) dans le monde. Ce nombre est établi en fonction d'« un seuil variable sur l'énergie (calories) disponible et nécessaire pour vivre dans chaque pays », explique Pietro Gennari. S'il estime que « la complexité des besoins nutritionnels...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant