La droite défend Nicolas Sarkozy, taxé de xénophobie

le
9
LA DROITE DÉFEND NICOLAS SARKOZY, TAXÉ DE XÉNOPHOBIE
LA DROITE DÉFEND NICOLAS SARKOZY, TAXÉ DE XÉNOPHOBIE

PARIS (Reuters) - La droite est montée au front mercredi contre les accusations de "xénophobie" lancées par le Premier secrétaire du Parti socialiste à l'encontre de Nicolas Sarkozy.

Jean-Christophe Cambadélis a jugé sur RTL que l'attaque de l'ancien président contre la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem, dont il dénonce la réforme des collèges, était "légèrement xénophobe".

Le ministre des Finances Michel Sapin, ne l'a pas contredit, et a accusé le président de l'UMP de "faire appel aux plus bas instincts".

Lors d'un meeting en Seine-Saint-Denis, Nicolas Sarkozy a déclaré lundi que "dans le combat effréné vers la médiocrité", la ministre de la Justice Christiane Taubira était "en passe d'être dépassée par la ministre de l'Education nationale".

"C'est une certaine connotation", a estimé sur RTL Jean-Christophe Cambadélis.

"Madame Taubira a été attaquée pour les raisons que l'on sait, pour la couleur de sa peau, et madame Belkacem est attaquée, pourquoi? Parce qu'elle s'appelle madame Belkacem."

A la question "pensez-vous que l'attaque de Nicolas Sarkozy est raciste?", il a répondu : "Je pense qu'elle est légèrement xénophobe, je le dis, et c'est inadmissible dans notre République."

Le ministre des Finances Michel Sapin a estimé sur BFM TV et RMC que ce n'était "pas un hasard" si Nicolas Sarkozy avait "mis dans une même phrase et dans des termes injurieux la ministre de la Justice et la ministre de l'Education nationale."

"C'est une ministre de la Justice qui a une couleur de peau, et c'est une ministre de l'Education nationale qui porte un nom", a-t-il dit. "C'est une sorte d'appel aux plus bas instincts (...) Quand on a été président de la République et quand on souhaite le redevenir, la première des choses c'est de laisser de côté les bas instincts."

"FACILITÉ INTELLECTUELLE"

Nicolas Sarkozy ne réagira pas en personne sur le sujet, a-t-on indiqué à l'UMP.

Mais plusieurs responsables du principal parti de droite ont défendu leur président, dénonçant la "facilité intellectuelle" de critiques, qui coupent court, selon eux, à tout débat sur le fond des réformes.

"Quand Nicolas Sarkozy critique Madame Taubira ou Madame Vallaud-Belkacem, il ne les critique pas pour ce qu'elles sont mais pour ce qu'elles font. Et c'est bien ce qui dérange le Parti Socialiste", dit dans un communiqué Laurent Wauquiez, secrétaire général de l'UMP.

Sébastien Huyghe, porte-parole du parti, a qualifié sur Twitter les "insultes" de Jean-Christophe Cambadélis "d'antirépublicaines", et appelé Manuel Valls à les condamner.

Rachida Dati, ancienne ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy, elle-même issue de la diversité, a fait de même.

"Accuser Nicolas Sarkozy de xénophobie est honteux!", a-t-elle écrit sur Twitter. "Pour la gauche, défendre nos valeurs, nos principes et notre école, c'est être xénophobe!"

Najat Vallaud-Belkacem est la cible d'une salve croissante d'attaques en raison de sa réforme des collèges, très décriée.

La ministre de la Justice avait elle-même été très critiquée en 2013, notamment par la droite, lors de l'examen du projet de loi instituant le mariage pour tous, qu'elle portait.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le mercredi 13 mai 2015 à 22:15

    Quand bien même il serait xénophobe, ou est le problème? Je le suis bien moi qui ne souhaite pas que mes impôts servent à inviter toute la misère du monde. Ceux qui veulent les inviter n'ont qu'a les prendre en charge personnellement avec leur argent. Ils préfèrent faire la charité de ma poche. Halte là!

  • M7403983 le mercredi 13 mai 2015 à 16:23

    Décidément nanolyon, vous faites dans le négatif ... J'avais osé espérer en votre clairvoyance allant vers la repentance, en vous donnant l'absolution par pure bonté d'âme , et ben voilà, je suis déçu, on ne peut pas vous faire confiance !!!!

  • nanolyon le mercredi 13 mai 2015 à 16:09

    On devrait plus souvent écouter Nicolas Sarkozy quand il parle de nullité, il parle en connaissance de cause.

  • dotcom1 le mercredi 13 mai 2015 à 16:05

    C'est comique qu'un Grec dise d'un Hongrois qu'il insulte une Marocaine.

  • M3121282 le mercredi 13 mai 2015 à 15:26

    si sarko était à sa place d'anciens présidents, il aurait d'autres arguments, ceux là ne sont que des arguments de politicien ringard et fini

  • M3121282 le mercredi 13 mai 2015 à 15:23

    si sarko était à sa place d'anciens présidents, il aurait d'autres arguments, ceux là ne sont que des arguments de politiciens de bas étages

  • rizzo14 le mercredi 13 mai 2015 à 15:12

    En même temps, faire appel aux bas instincts, c'est devenu une spécialité d'une certaine droite. Le pire, c'est que cela marche...

  • M3121282 le mercredi 13 mai 2015 à 15:02

    oui ils ne font rien d'utile pour le pays en en plus il faut les entendre à longueur de journée raconter leurs stupidités

  • bsr16 le mercredi 13 mai 2015 à 14:57

    ils nous font shier ces politiciens , ils n'ont rien d'autres à fhoutre de plus important , que de ce comporter comme des gamins.