La dette de l'assurance chômage à 41 milliards d'euros fin 2019

le
11
41 MILLIARDS D'EUROS DE DETTE POUR L'ASSURANCE CHOMAGE FIN 2019
41 MILLIARDS D'EUROS DE DETTE POUR L'ASSURANCE CHOMAGE FIN 2019

PARIS (Reuters) - La dette de l'assurance chômage atteindra 41 milliards d'euros fin 2019, selon les prévisions de l'Unedic qui seront présentées mardi, a-t-on appris lundi de sources proches des partenaires sociaux.

A titre de comparaison, l'Unedic, gestionnaire de l'assurance chômage, estimait en février que la dette avait atteint 25,8 milliards d'euros fin 2015, et qu'elle devrait atteindre 30,0 milliards en 2016 et 33,6 milliards en 2017.

"Le déficit cumulé en 2019 sera supérieur à une année de recettes", a souligné l'une de ces sources. Les recettes pour 2015 étaient estimées en février à 34,4 milliards d'euros et celles de 2016 étaient prévues à près de 35 milliards.

(Emmanuel Jarry, édité par Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • serval02 le mardi 20 sept 2016 à 11:09

    Ayrault n'avait pas fait le nécessaire pour équilibrer les comptes ? On nous aurait mentis ?

  • Lully10 le mardi 20 sept 2016 à 10:43

    punaise, supérieur à 1 année de recettes!!!!! Avec tout ce qu'on cotise? Pourtant la durée du chômage a été réduite, les indemnités aussi...je ne connais pas grand chose à l'économie, mais ça fait froid dans le dos. On peut dire que c'est l'acquis d'années folles, mais ça s'empire encore, c'est ça qui me terrifie. D'autant que rien n'est fait, on laisse couler...

  • pallach le mardi 20 sept 2016 à 10:40

    @coche123 C'est la méthode de nos dirigeants depuis 40 ans : augmenter les cotisations. Pas étonnant ensuite que le coût des salariés les moins qualifiés soit trop élevé et qu'ils se retrouvent au chômage.

  • bearnhar le mardi 20 sept 2016 à 10:15

    coche123 : merci de préciser, augmenter les cotisations DES FONCTIONNAIRES. Pour le privé nous payons déjà, nous partons le plus tard en retraite, la majorité de nos caisses sont à l'équilibre si on ne tapait pas dedans pour renflouer des régimes perpétuellement en déficit. Les salariés du privé font déjà ce qu'il faut, si d'autres veulent garder des avantages supplémentaires, il va falloir qu'ils en assurent le financement car nous allons bientot arreter de payer.

  • bigot8 le mardi 20 sept 2016 à 09:33

    un socialo n ayant jamais travaillé ne sait pas ce qu est une entrée d argent ou une dépense c est l état qui paye

  • bigot8 le mardi 20 sept 2016 à 09:31

    VIVE LA SOCIALIE La dette de l'assurance chômage à 41 milliards d'euros fin 2019

  • imagine7 le mardi 20 sept 2016 à 09:30

    Pour info les agents de pôle emploi sont payés avec nos cotisation et voilà leur avantage :Les avantages des salariés Pôle Emploi : jusqu'à 23 à 27 jours de congés supplémentaires, jusqu'à 2550€ de primes, intéressement ou participation, tickets restaurant, complémentaire retraite, mutuelle, prévoyance, parking, chèques vacances, tickets cinéma, subventions vacances, chèques cadeaux, culture et sport, ce, ...

  • coche123 le mardi 20 sept 2016 à 07:34

    pas dégourdis nos dirigeants. Pour combler le trou c'est quand même simple, il suffit d'augmenter les cotisations. En doublant le montant des cotisations il n'y aurait plus de déficit. Et il suffira de faire la même chose pour les retraites et la sécu. Pas difficile. Encore faut il avoir le courage de le faire et de dire la vérité aux français.

  • rleonard le lundi 19 sept 2016 à 19:45

    c'est sur qu'avec des comptes comme ca, il était normal de préserver les avantages des intermittents du spectacle !!!

  • mlaure13 le lundi 19 sept 2016 à 19:36

    Avec un bilan pareil, il est des + normal que "normal1er" se représente...je propose même une représentation à vie...on aura au moins la paix avec tous ces partis de Kaka ...m^me pas honte...:-(((

Partenaires Taux