La délicate réforme du collège

le
0

Après Christiane Taubira, Najat Vallaud-Belkacem est devenue la cible privilégiée de la droite, qui tire à boulets rouges sur sa réforme du collège. Mais les critiques n'émanent pas exclusivement de l'opposition, des intellectuels de gauche émettent des réserves. Dans ce débat sur le collège, qui a pris des allures d'affrontement, Nicolas Sarkozy a voulu faire référence à Victor Hugo... bien mal lui en a pris.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant