La déforestation de l'Amazonie s'est accélérée en 2013

le
0
LA DÉFORESTATION DE L'AMAZONIE S'ACCROÎT
LA DÉFORESTATION DE L'AMAZONIE S'ACCROÎT

SAO PAULO (Reuters) - La destruction de l'Amazonie, plus vaste forêt tropicale du monde, s'est accélérée l'an dernier, la déforestation s'accroissant de 29%, confirment les chiffres définitifs publiés mercredi par le gouvernement.

Les données provisoires publiées en fin d'année dernière par le centre de recherche spatiale du Brésil, l'Inpe, indiquaient que la déforestation était à nouveau à la hausse, comme certains groupes de défense de l'environnement l'avaient indiqué.

Les données satellites pour les 12 mois août 2012-juillet 2013 montrent que 5.891 kilomètres carrés de forêt ont disparu dans l'Amazonie brésilienne.

La lutte contre la destruction de la forêt amazonienne est considérée comme cruciale dans la réduction du réchauffement climatique mondial parce la déforestation dans le monde représente 15% des émissions annuelles de gaz à effet de serre, soit plus de la totalité des émissions du secteur des transports.

Outre le fait qu'elle est un puits géant pour le gaz carbonique, l'Amazonie est un sanctuaire pour la biodiversité, où cohabitent des milliards d'espèces qui n'ont pas encore été étudiées.

Les plus grosses augmentations en matière de déforestation ont été constatées dans les Etats de Para et du Mato Grosso, terres de développement de l'agriculture brésilienne. Plus de 1.000 kilomètres carrés de forêt ont été supprimés dans chacun de ces deux Etats.

En dehors de l'agriculture, les autres causes de la déforestation sont l'exploitation forestière illégale et l'occupation de terrains publics qui jouxtent de grands projets d'infrastructures dans la région amazonienne, tels que des routes et des barrages hydroélectriques.

Malgré l'augmentation de la déforestation en 2013, la zone déboisée reste la deuxième surface la plus faible depuis que le gouvernement a commencé à produire des statistiques sur la question en 2004. Cette année-là, 30.000 kilomètres carrés de forêts avaient été perdus.

La semaine dernière, Reuters a publié des photographies d'Indiens d'Amazonie qui ont arrêté et battu des exploitants forestiers illégaux sur leur réserve dans l'Etat du Para. La tribu a décidé d'effectuer elle-même la surveillance, faisant valoir que les autorités brésiliennes n'étaient pas efficaces.

(Marcelo Teixeira; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant