La décision sur les seuils d'émissions polluantes serait revue

le
2
LA DÉCISION SUR LES SEUILS D'ÉMISSIONS POLLUANTES DES VÉHICULES SERAIT RÉEXAMINÉE
LA DÉCISION SUR LES SEUILS D'ÉMISSIONS POLLUANTES DES VÉHICULES SERAIT RÉEXAMINÉE

PARIS (Reuters) - Ségolène Royal a assuré vendredi que la décision prise par un comité technique de l'Union européenne d'assouplir les seuils d'émissions polluantes des véhicules serait réexaminée par les ministres des Vingt-Huit et le Parlement européen.

"Il y aura une réunion de ministres et nous remettrons les choses au clair", a déclaré sur RTL la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

Mercredi, des experts nationaux se sont mis d'accord pour mettre en oeuvre de nouvelles procédures de contrôle qui permettront aux véhicules, essentiellement ceux qui roulent au diesel, d'émettre plus de deux fois plus d'oxyde d'azote que la limite prévue.

"Cette décision a été prise par un comité technique et je considère que des décisions de cette importance doivent être prises au niveau politique", a jugé Ségolène Royal, ajoutant qu'un rendez-vous entre ministres avait été fixé.

"Nous allons la revoir au niveau ministériel d'une part (...) et deuxièmement cette décision va passer devant le Parlement européen", a-t-elle précisé.

"Les décisions trop complexes qui ne sont pas comprises par les citoyens sont des décisions qui sont mal faites", a-t-elle également dit.

La ministre de l'Ecologie a toutefois estimé, "pour être juste à l'égard de la Commission européenne", que le compromis trouvé par le comité technique pour les véhicules à moteur (CTVM) constituait en partie un "progrès".

"La Commission européenne a décidé que désormais les tests de contrôle sur les voitures devaient être faits en condition normale de conduite et pas dans des conditions artificielles. (...) Ça va dans la bonne direction", selon elle.

L'accord de mercredi a soulevé la controverse, d'autant qu'il intervient peu après le déclenchement du scandale Volkswagen - le constructeur allemand a reconnu avoir manipulé les tests sur les émissions de gaz polluants.

(Simon Carraud, édité par Nicolas Delame)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pascalcs le vendredi 30 oct 2015 à 10:13

    Je me demande d'ailleurs si la Suisse va réautoriser la vente des TDI VW sur son territoire.

  • pascalcs le vendredi 30 oct 2015 à 10:12

    Décision hâtée par Bruxelles sous la pression de la catastrophe systémique en puissance suite au scandale VW. Le problème VW étant connu depuis plus de 2 ans à Bruxelles comme aux US. Mais VW et le gouvernement allemand ont le bras très long à BX et ne sont certainement pas là pour assumer leur pleine responsabilité. Donc après trucage des moteurs TDI, on truque les normes en cassant le thermomètre. Quoi de plus normal.