La Courneuve, Carmaux et Lille ont voté Marine Le Pen !

le
0
Le FN est arrivé en tête dans de nombreux bastions de gauche lors des élections européennes.
Le FN est arrivé en tête dans de nombreux bastions de gauche lors des élections européennes.

Le Parti socialiste a perdu ses bastions populaires et ouvriers ! Et c'est sans doute ce qui sera le plus traumatisant pour la Rue de Solférino. Les exemples sont édifiants ! À Carmaux, la patrie de Jean Jaurès, la liste de Louis Aliot obtient 24,6 % des voix contre 23,94 pour celle du PS menée par Virginie Rozière. Dans le département de la Moselle, Florian Philippot écrase le scrutin avec 31,06 % des voix contre 19,71 pour l'UMP Nadine Morano et seulement 13,46 pour le Parti socialiste mené par l'ancien syndicaliste d'ArcelorMittal Édouard Martin. Dans son fief de Gandrange, celui-ci est devancé de 15 points par le vice-président du Front national. Et il termine même troisième à Florange... Dans l'Allier, longtemps bastion du communisme rural, Bernard Monot (FN) obtient plus de 24,5 %. Brice Horfereux pour l'UMP s'en tire avec 23,29 % et la liste PS s'effondre à 15,71 % des voix. Dernier exemple cruel : celui de la ville de Lille. Le bastion de Martine Aubry (avec Hellemmes et Lomme ses deux communes associées) a basculé dans l'escarcelle de Marine Le Pen. Celle-ci obtient 18,85 %, et la liste de Gilles Pargneaux (PS) 18,16 %. Suivent les Verts avec 16,32 % et l'UMP Jérome Lavrilleux, qui n'obtient que 14,6 % des voix... Le Front national en tête dans 70 départements Quelques symboles encore... Épinay-sur-Seine, la ville de Seine-Saint-Denis qui vit la prise de pouvoir de François Mitterrand au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant