La Côte fleurie, de la fantaisie du chevalet aux colombages

le
0

La Côte fleurie, en Normandie, a vu naître l'impressionnisme, un des mouvements picturaux majeurs du XIXe siècle. Ici, entre Honfleur et Houlgate, des peintres comme Claude Monet, Eugène Boudin ou Gustave Courbet, inspirés par les lumières de l'estuaire de la Seine, ont rompu avec les codes de la peinture académique. La peinture de plein air a supplanté les chevalets d'atelier pour donner naissance à la peinture sur le motif, en extérieur.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant