La colère des Oromos, laissés-pour-compte du développement éthiopien

le
0

L'Éthiopie a connu ces derniers mois d'importantes manifestations qui ont parfois été réprimées dans le sang. Des membres de l’ethnie Oromo, qui représente un tiers de la population, sont descendus en nombre dans les rues pour revendiquer l'égalité des droits. Ils dénoncent notamment la corruption et la confiscation de leurs terres.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant