La clientèle nationale a dopé le tourisme en 2015

le
0
LA FRANCE A SÉDUIT LES TOURISTES... FRANÇAIS EN 2015
LA FRANCE A SÉDUIT LES TOURISTES... FRANÇAIS EN 2015

PARIS (Reuters) - La fréquentation des hébergements collectifs a progressé de 2% en 2015 en France métropolitaine grâce au retour de la clientèle française, en hausse de 3,1% après trois années consécutives de baisse, selon les données publiées jeudi par l'Insee.

Mais le nombre de nuitées étrangères, en progression sur les trois premiers trimestres, a fini l'année en baisse (-0,3%) après une fin 2015 pénalisée par les attentats islamistes meurtriers du– novembre à Paris et Saint-Denis.

Un total de 406,4 millions de nuitées ont été enregistrées en 2015, soit huit millions de plus qu'en 2014.

Malgré la concurrence des hébergements individuels, notamment de la location entre particuliers, tous les types d’hébergements collectifs ont retrouvé les faveurs de la clientèle française, qui assure au total 68% des nuitées, indique l'Insee.

L'institut souligne que ce regain coïncide avec un coup d'arrêt à la croissance des voyages des Français à l’étranger, "liée en partie à la situation dans le sud du bassin méditerranéen."

La fréquentation des seuls hôtels a progressé de 1,8%, dont +2,2% pour les résidents. La hausse des nuitées étrangères a été de 1,2% sur l'année, alors qu'elles affichaient une progression de 2,8% sur les neuf premiers mois, avant les attentats.

S'agissant des campings, leur fréquentation recensée sur la période mai-septembre a augmenté de 2,9%, là encore grâce à la clientèle française (+5,1%), alors que les nuitées étrangères ont à nouveau reculé (-1,6% après -1,8% en 2014) du fait d’un mois d’août décevant.

Pour l'hôtellerie, toutes les clientèles des pays proches de la France ont reculé au dernier trimestre, à l'exception notable des Espagnols (+2,5% sur le trimestre et +7,8% sur l'année).

Le bilan annuel des clientèles des pays voisins de la France est néanmoins presque à l'équilibre, les hausses constatées chez les touristes britanniques (+0,5%), suisses (+1,8%) et espagnols compensant pratiquement les baisses de fréquentation des Allemands (-1,9%), Néerlandais (-1,6%), Belges (-2,2%) et Italiens (-6,7%).

La baisse des nuitées européennes (– 1,5%, soit –740.000 nuitées) a été quasiment le fait de la seule clientèle russe (–660.000 nuitées), dont la fréquentation s’effondre depuis le deuxième trimestre 2014. En deux ans, sa chute dépasse 40%.

La hausse du dollar par rapport à l'euro a en revanche été exploitée par les touristes américains (+4,2%), qui se classent au deuxième rang derrière les Britanniques.

Quant à la clientèle chinoise des hôtels français, elle a bondi de 46,6% l'an passé et se hisse au septième rang de la clientèle étrangère, soit deux crans de mieux qu'en 2014 et quatre de mieux qu'en 2013.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant