La Chine veut accélérer le développement des énergies renouvelables

le
0
LA CHINE CONSIDÈRE LA TRANSITION DES CENTRALES À CHARBON VERS LES ÉNERGIES PROPRES
LA CHINE CONSIDÈRE LA TRANSITION DES CENTRALES À CHARBON VERS LES ÉNERGIES PROPRES

PÉKIN (Reuters) - La Chine va consacrer 2.500 milliards de yuans (344 milliards d'euros) aux énergies renouvelables d'ici 2020, a annoncé jeudi l'Administration nationale de l'énergie (ANE).

La Chine, qui représente le plus grand marché mondial de l'énergie, veut poursuivre la transition des centrales à charbon vers les énergies propres.

Cet investissement créera plus de 13 millions d'emplois dans le secteur, indique l'ANE dans un projet de document qui expose son plan pour développer le secteur de l'énergie sur cinq ans, de 2016 à 2020.

L'ANE estime que les énergies renouvelables - éolien, hydraulique, solaire et nucléaire - pourraient fournir la moitié de l'électricité nouvelle génération en 2020.

L'agence n'a pas détaillé la destination précise de ces fonds, qui équivalent à quelque 68 milliards d'euros chaque année.

Cet investissement illustre la volonté de Pékin de continuer à réduire l'utilisation d'énergies fossiles, qui ont favorisé la croissance économique au cours de la dernière décennie, avec à la clef une très nette aggravation de la pollution.

Mercredi, la capitale chinoise, Pékin, était placée en alerte rouge au brouillard pour le deuxième jour consécutif. C'est le niveau d'alerte le plus élevé, alors même qu'une bonne partie de la Chine du Nord-Est connaît cet hiver un long épisode de "smog".

DIVERSIFIER LES ÉNERGIES PROPRES

Le mois dernier, la Commission nationale pour le développement et la réforme (CNDR), organe de planification du pays, a annoncé dans son propre plan quinquennal, que 1.000 milliards de yuans seraient investis dans l'énergie solaire, la Chine voulant multiplier par cinq ses capacités en la matière.

Cela représente environ un millier de centrales solaires, selon les experts.

Depuis 2010, le coût de construction à grande échelle des centrales solaires a diminué d'au moins 40%. La Chine est devenu le premier fabricant de panneaux solaires l'année dernière.

"Le gouvernement pourrait dépasser ces objectifs parce que la diminution des coûts offre davantage d'opportunités d'investissements dans ce secteur", estime Steven Han, analyste chez Shenyin Wanguo.

Quelque 700 milliards de yuans seront consacrés aux fermes éoliennes, 500 milliards à l'énergie hydraulique, le reste étant réparti entre l'énergie marémotrice et géothermique, précise la CNDR.

Les prévisions de créations d'emplois de l'ANE diffèrent de celles de la CNDR, qui a dit en décembre tabler sur 3 millions d'emplois supplémentaires, ce qui porterait le nombre total d'emplois dans le secteur à 13 millions en 2020.

La Chine redoute les coûts sociaux et économiques de la pollution.

Illustration de la taille du défi, l'ANE a répété jeudi que les énergies renouvelables ne représenteront qu'à peine 15% de la consommation d'énergie d'ici 2020, soit l'équivalent de 580 millions de tonnes de charbon.

Plus de la moitié des capacités énergétiques du pays seront alimentées par le charbon sur la période.

(Meng Meng, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant