La chanson de Goldman n'est pas "bonne, bonne bonne" : l'actu sous le crayon d'Espa

le
1
Espa s'est amusé avec le nouvel hymne des Enfoirés écrit par Jean-Jacques Goldman.
Espa s'est amusé avec le nouvel hymne des Enfoirés écrit par Jean-Jacques Goldman.

"Anti-jeunes", "réacs", "moralisateurs" : le nouvel hymne des Enfoirés déchaîne les passions. Les chanteurs des Restos du Coeur se sont pris les pieds dans le tapis en s'attaquant à la fracture générationnelle. "Mépris de classe", "paternalisme", "individualisme douteux", "stigmatisation de la jeunesse", c'est peu dire que le très consensuel Jean-Jacques Goldman, auteur de la chanson, a dû faire face à une très inhabituelle lever de boucliers. Le chanteur s'est donc fendu d'une explication de texte et crie au malentendu : "C'est une chanson dans laquelle des adolescents reprochent aux générations qui les ont précédés l'état du monde qu'ils leur laissent. (...) Le fait que la jeunesse nous demande des comptes me semble la moindre des choses", a-t-il expliqué. Regardez le précédent dessin d'Espa : DSK en "Ameri-Kahn Sniper".

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gustav10 le vendredi 27 fév 2015 à 15:49

    Certaines vérités ne sont pas bonnes à chanter : continuons à vivre dans les illusions.