La Bourse va-t-elle se reprendre en 2016 ?

le
2

Les analystes financiers sont prudents quant aux perspectives de la Bourse de Paris en 2016. Voici les anticipations des professionnels de l'investissement pour l'année en cours.

Une année boursière volatile

La prudence est de mise en ce début d'année boursière. Les marchés financiers ont commencé 2016 par une baisse importante, qui a ébranlé les convictions de bon nombre de professionnels. Le « Quantitative Easing », la chute de l'euro et la baisse des taux d'intérêt avaient pourtant permis aux analystes de prévoir une hausse des marchés financiers en 2016. Le ralentissement des pays émergents et l'effondrement des cours du pétrole ont eu raison de ces prévisions. Alors que la croissance de l'économie chinoise pourrait être inférieure à 4% cette année et que les cours du brut ont atteint un point bas de 28 $ le baril, la croissance mondiale en 2016 n'atteindra pas le consensus des économistes.
Conséquence de cet écart entre les anticipations de fin 2015 et le retour à la réalité de 2016, les marchés financiers ont connu un début d'année chaotique. La volatilité est à des niveaux records, les cours de la Bourse enchaînant les phases de forte hausse et de forte baisse.
Pour investir en Bourse et profiter d'une éventuelle reprise des marchés en 2016, les gérants conseillent de ne pas se fier aux indices qui restent incertains, mais plutôt d'investir sur des valeurs sélectionnées selon des convictions fortes.

Une sélection d'investissements

Pour sélectionner les secteurs et valeurs à privilégier en Bourse en 2016, les analystes construisent des scénarios et filtrent les entreprises selon leurs critères d'évaluation. Voici les thématiques d'investissement les plus fréquemment rencontrées pour l'année 2016 :
- les secteurs défensifs comme l'alimentation et les produits de grande consommation devraient obtenir de bonnes performances cette année ;
- à l'inverse, les valeurs de l'immobilier, de l'assurance et de la santé pourraient avoir épuisé leur potentiel ;
- d'autres experts préfèrent investir sur des valeurs qui bénéficieront de la probable hausse de la devise américaine ;
- enfin, pour jouer le scénario de la reprise économique en zone euro, les valeurs cycliques européennes sont privilégiées dans de nombreuses analyses.
Les analystes financiers semblent donc avoir trouvé des raisons d'espérer que certains secteurs se comportent bien en 2016. Même si tous les marchés financiers ne se reprennent pas cette année, il est possible d'investir avec prudence et conviction, et en tout état de cause, en diversifiant vos sélections de secteurs et de valeurs.

Trucs & Astuces

Les petites et moyennes valeurs sont souvent délaissées en Bourse. La cote parisienne abrite pourtant de belles sociétés de croissance, rentables et peu sujettes aux soubresauts macroéconomiques. Parmi ces « Small & Midcaps », la
high-tech, la construction immobilière et l'Internet sont régulièrement identifiés comme des secteurs à potentiel intéressant.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • akelacca le lundi 7 mar 2016 à 17:41

    Bref, trop tôt pour jouer la baisse mais trop tard pour jouer la hausse.

  • akelacca le lundi 7 mar 2016 à 17:39

    Une fois de plus le journaliste ne vas pas assez loin. Si les gérants s’oriente vers les secteurs les plus défensif ce n'est pas une prévision de croissance de ces secteurs mais la prévision d'une crise que l'on présent mais ne sait pas identifié. Ils ne peuvent pas être hors du marché au cas ou ceux ci monterais encore et ils ne peuvent pas être offensif car ils anticipent une baisse.