La baisse des frais d'enquête alarme dans les rangs de la police

le
0
LA BAISSE DES FRAIS D'ENQUÊTE ALARME DANS LES RANGS DE LA POLICE
LA BAISSE DES FRAIS D'ENQUÊTE ALARME DANS LES RANGS DE LA POLICE

PARIS (Reuters) - Un syndicat de police s'alarme jeudi de la baisse drastique des frais d'enquête entraînée par la mise en place d'un dispositif de transparence à la suite de l'affaire des primes en liquide de l'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant.

Selon le Syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI), le budget des frais d'enquête et de surveillance est tombé de 11,3 millions en 2011 à 2,1 millions d'euros en 2014 "alors que l'activité n'a cessé de s'intensifier".

Le SCSI dit constater "une inflation de lourds contrôles et de paperasserie en tout genre".

"Des missions sont sacrifiées ou reportées, des fonctionnaires mis en danger", écrit-il dans un communiqué alors que le procès de Claude Guéant se tient devant le tribunal correctionnel de Paris.

Il appelle en conséquence l'administration à simplifier les processus de contrôle, assurer les avances nécessaires et raccourcir les délais de remboursement.

(Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant