L'unité éphémère des universités d'été des Républicains

le , mis à jour le
0
Alain Juppé, François Fillon et NKM se sont d'abord affichés ensemble, sans Nicolas Sarkozy.
Alain Juppé, François Fillon et NKM se sont d'abord affichés ensemble, sans Nicolas Sarkozy.

Rentrée politique de la droite, élections régionales et présidentielle... Les enjeux de cette université d'été des Républicains sont nombreux. Une seule consigne, pourtant : l'unité du parti face à la gauche et la majorité socialiste. Dès 10 heures du matin, les militants et représentants LR se sont pressés à La Baule, en attendant la fameuse « photo de famille » attendue en milieu de journée. Le programme s'est déroulé calmement, sans sifflet ni passion. François Fillon a ainsi félicité publiquement Bruno Retailleau, l'organisateur, pour son « sens de la mise en scène ».

Les compositions des tables rondes ont, certes, été savamment élaborées. La première d'entre elles a réuni ainsi un soutien pour chaque homme fort du parti : Jérôme Chartier pour François Fillon, Hervé Gaymard en soutien d'Alain Juppé, Thierry Solère pour Bruno Le Maire, et Roger Karoutchi pour « tous les autres ». Il faut prouver que Les Républicains sont maintenant une « grande famille transparente » qui compte bien présenter un seul candidat pour concurrencer le Front national et le Parti socialiste. « Chacun dira ce qu'il a à dire, après », a assuré Thierry Solère.

La jeunesse, « génération sacrifiée »

Thierry Solère en vient même à demander au public d'applaudir Christine Boutin du parti Chrétien démocrate pour montrer que toute la droite s'unit contre la gauche. La deuxième table ronde de la matinée...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant