L'UMP sonnée par la démission de Copé

le
0
Jean-François Copé.
Jean-François Copé.

12 h 40. Copé-Bygmalion : retour sur les 8 épisodes d'une tragédie qui a finalement coûté son poste à Jean-François Copé. Cliquez ici pour lire l'article.12 h 36. Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, indique que Jean-François Copé a été applaudi "à l'unanimité" par le groupe UMP, mardi, après l'annonce de sa décision de démissionner. "On n'est pas du tout dans la scission du groupe", précise Christian Jacob.

12 h 25. Le député UMP de Haute-Savoie Lionel Tardy vient également affronter les caméras devant l'Assemblée nationale. Il estime que Jean-François Copé ne pouvait pas continuer à diriger l'UMP puisqu'il était impliqué dans une séquence judiciaire, et que ce dernier ne pouvait pas ignorer les surfacturations de Bygmalion.

12 h 14. "La décision qui a été prise ce matin est une décision de sagesse qui sauvegarde l'avenir", déclare Éric Ciotti. "L'enjeu est de préparer l'alternance au pouvoir socialiste, tournons cette page sombre", précise le député, qui se dit "soulagé". Éric Ciotti, proche de François Fillon, refuse de parler de "revanche" du clan Fillon après la démission de Jean-François Copé.12 h 8. Pendant que l'UMP règle ses comptes, le PS tient sa réunion de groupe en présence du Premier ministre Manuel Valls. Ce dernier a répété face aux députés son intervention de dimanche soir, après les élections européennes, sur la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant