L'UDI ne participerait à une primaire à droite qu'ouverte à tous

le
0
L'UDI N'IRAIT À UNE PRIMAIRE À DROITE QU'OUVERTE À TOUS
L'UDI N'IRAIT À UNE PRIMAIRE À DROITE QU'OUVERTE À TOUS

PARIS (Reuters) - Les centristes de l'UDI ne participeront pas à une primaire avec l'UMP en vue de l'élection présidentielle de 2017 si elle n'est pas ouverte à toute l'opposition républicaine, a réaffirmé mardi leur président, Jean-Christophe Lagarde.

Nicolas Sarkozy, fraîchement élu à la présidence de l'UMP, a rejeté la semaine dernière tout concours de l'autre parti du centre, le MoDem, dont il accuse son chef de file, François Bayrou, d'avoir fait élire François Hollande à ses dépens en 2012.

Le maire de Pau a pour sa part dit, le mois dernier, qu'il se sentirait "libre" de briguer la présidence en 2017 si la primaire à droite ne désignait pas Alain Juppé, qu'il entend "aider" dans cette perspective.

Pour Jean-Christophe Lagarde, l'absence de l'autre formation du centre réduirait trop le champ de la primaire, qui serait "un choix interne à l'UMP, comme l'a dit Nicolas Sarkozy", et conduirait l'UDI à présenter son candidat en 2017.

"La primaire, ça sert à avoir un seul candidat de l'opposition républicaine", a-t-il dit sur BFM TV.

"Mais aujourd'hui, François Bayrou dit qu'il ne souhaite pas y participer donc ça veut dire qu'il y a potentiellement deux ou trois candidats qui ne seraient pas dans la primaire", a-t-il ajouté.

"Dans ces cas-là, c'est un choix interne à l'UMP, et l'UDI n'est pas là pour choisir entre deux candidats UMP, par exemple entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Moi, je souhaite que nous proposions un projet différent."

(Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant