L'organigramme complet de l'UMP

le
0
Nathalie Kosciusko-Morizet espérait être secrétaire générale, mais le poste a été confié à Laurent Wauquiez.
Nathalie Kosciusko-Morizet espérait être secrétaire générale, mais le poste a été confié à Laurent Wauquiez.

Élu samedi 29 novembre président de l'UMP avec 64,5 % des voix, Nicolas Sarkozy continue de constituer son équipe. Luc Chatel, jusqu'ici secrétaire général du mouvement, s'est vu confier la responsabilité de la réforme des statuts en vue du nouveau parti que l'ancien chef de l'État souhaite fonder. Le lieutenant de Bruno Le Maire, Thierry Solère, prend la tête d'un comité des primaires chargé de réfléchir à l'organisation de ces élections.

Il restait à attribuer, parmi les postes les plus convoités, la vice-présidence et le secrétariat de l'UMP. Cette fonction correspond à une gestion au jour le jour de la ligne politique du mouvement.

Lot de consolation

Nathalie Kosciusko-Morizet, qui croyait dur comme fer être nommée secrétaire générale de l'UMP, a déchanté en apprenant que c'est Laurent Wauquiez qui hériterait finalement du fauteuil. D'abord réticente à l'idée d'être nommée vice-présidente du parti, la députée de Longjumeau a finalement accepté ce joli lot de consolation. Elle sera officiellement numéro deux du parti... Lui seront rattachés les secrétaires nationaux thématiques. Elle sera chargée de la refonte des statuts du mouvement, de la rénovation du parti, des relations avec les autres formations politiques et de la stratégie électorale.

L'UMP new look ne veut pas être une armée mexicaine paralysée par les chefs et les sous-chefs. Chacun y aura un rôle et une fonction précis. Ainsi, il n'y aura qu'un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant