L'opération «Tous au restaurant» fait recette

le
1

Jusqu'à dimanche et dans toute la France, un millier de belles tables proposent une formule tentante: «1 menu acheté = 1 menu offert!». Près de 450.000 couverts devraient être servis. L'opération, lancée il y a cinq ans par Alain Ducasse, s'inscrit dans le cadre de la Fête de la gastronomie.

En quelques heures, il était déjà impossible de réserver une table au Relais Plaza et bien d'autres restaurants de grands chefs. Pour sa cinquième édition, «Tous au restaurant», une opération lancée par Alain Ducasse, semble rencontrer un succès grandissant. Il faut dire qu'en période de crise, la formule, «1 menu acheté = 1 menu offert!», a de quoi plaire. Un millier de restaurants (dont 200 à Paris et en Ile-de-France) y participent, proposant un menu (entrée-plat-dessert) concocté pour l'occasion. Mercredi 17 septembre, première journée des inscriptions, près de 80.000 couverts étaient réservés dès les premières heures.

«Améliorer l'image des restaurants»

«Pour cette cinquième édition, nous restons fidèle à notre formule d'origine: "Votre invité est notre invité"», déclare Laurent Plantier, directeur général d'Alain Ducasse Entreprise et président de «Tous au restaurant». «Comme il existe la Fête de la musique, pourquoi ne pas imaginer qu'à terme, «Tous au restaurant» devienne la fête nationale de la restauration. Pendant des années, on a considéré que tourisme et gastronomie étaient des acquis en France, il est important de communiquer sur notre profession».

L'opération, soutenue par la mairie de Paris, s'est inspirée à ses débuts de la «Restaurant Week», qui a lieu deux fois par an à New York. «Lors de son lancement en 2010, l'objectif premier était d'améliorer l'image des restaurants, qui avait été pas mal écornée au moment de la baisse de la TVA», rappelle Laurent Plantier. L'an dernier, le ticket moyen (hors boissons) a été de 36 euros à midi, et 48 euros le soir (payé par un convive pour deux repas), et près de 400.000 convives avaient réservé leur table.

794.000 salariés dans la restauration

«Tous au restaurant» s'inscrit dans le cadre de la Fête de la gastronomie française, qui elle se déroule pendant trois jours (les 26-27 et 28 septembre). Pour la première fois sous le haut patronage de l'Unesco, cette 4e édition de la Fête de la gastronomie est parrainée par le chef des cuisines de l'Élysée, Guillaume Gomez. Plus de 8000 événements sont au programme (dîners de rue, pique-niques géants, débats...), tous destinés à défendre les savoir-faire nationaux et valoriser un secteur économique soumis à une concurrence étrangère croissante. À l'étranger, plus de 200 animations sont aussi prévues avec le soutien de l'Alliance française, notamment aux États-Unis, au Venezuela et au Japon.

Il s'agit «de créer un mouvement national et international de valorisation de tous les domaines de compétences de la fourche à la fourchette», déclare Carole Delga, la secrétaire d'État en charge du Commerce et de l'Artisanat. En France, la gastronomie emploie 794.000 salariés dans la restauration et représente 13,5% des dépenses des touristes étrangers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • imagine7 le mardi 23 sept 2014 à 09:19

    Avec des repas achetés chez Métro et tout congelé