L'opération séduction de Valls envers les internautes

le , mis à jour le
0
Le Premier ministre a annoncé que le projet de loi serait mis en ligne avant son examen pour que le grand public puisse l'amender.
Le Premier ministre a annoncé que le projet de loi serait mis en ligne avant son examen pour que le grand public puisse l'amender.

Vis-à-vis des acteurs du numérique, le Premier ministre a beaucoup à se faire pardonner. sa loi Renseignement leur a hérissé le poil. Pour tenter de les amadouer, le Premier ministre a lancé une offensive de charme à la Gaité lyrique ce jeudi, en annonçant les grandes lignes de ce que sera le futur texte sur le numérique, porté par la ministre Axelle Lemaire.

"Relecture publique"

Première annonce : le projet de loi sera rendu public sur Internet d'ici juillet avant même son passage en Conseil d'État et en Conseil des ministres. Et ceci afin que le grand public puisse proposer des "compléments" ou des "modifications", a déclaré Manuel Valls. Une méthode participative que le gouvernement a baptisée "relecture publique".

En fait, ce n'est pas tout à fait une première. Une initiative proche avait déjà eu lieu pour la proposition de loi (portée par deux parlementaires) sur la fin de vie en début d'année. Cette consultation avait totalisé 11 932 contributions sur le site de l'Assemblée.

"Dans une logique de participation, de partage de l'information, le projet de loi sur le numérique sera mis en ligne dès juillet dans sa première version, ou version "béta" (version test en langage informatique, NDLR) pour parler comme vous", a expliqué M. Valls lors de sa présentation de la "stratégie numérique" du gouvernement devant des professionnels du numérique et d'internet réunis à La Gaîté Lyrique à Paris....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant