L'ONU à la recherche de son prochain "patron"

le
0
Ban Ki-moon reçoit la général(e) norvégienne Kristin Lund au quartier général de l'ONU à New York en mai 2014.
Ban Ki-moon reçoit la général(e) norvégienne Kristin Lund au quartier général de l'ONU à New York en mai 2014.

"Organisation internationale cherche secrétaire général(e). Maîtrise de l'anglais requise et sang-froid recommandé." Tel pourrait être l'intitulé d'une petite annonce publiée par l'ONU. Depuis décembre, l'organisation internationale est en effet en quête du successeur (ou de "la successeuse", dirait Ségolène Royal) de Ban Ki-moon. Le Sud-Coréen de 71 ans terminera son deuxième et dernier mandat de cinq ans fin novembre.

Dans une lettre cosignée par les présidents du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale, l'ambassadrice américaine Samantha Power et le Danois Mogens Lykketoft, les pays membres sont invités, depuis deux mois, à présenter des candidats pour le poste. Helen Clark, l'ancienne Première ministre de Nouvelle-Zélande est la première à s'être manifestée, hier, 4 avril.

Le profil recherché, tel que décrit dans ce courrier, évoque un fort "leadership", des capacités de gestionnaire, une longue expérience des relations internationales et des talents diplomatiques, linguistiques et de communication...

Première candidature

Âgée de 66 ans, Helen Clark, étiquetée "centre gauche", a été chef de gouvernement pendant trois mandats successifs, de 1999 à 2008, avant de diriger le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud). "Elle a pour atout de bien connaître la maison", note un haut-fonctionnaire du siège new-yorkais de cette...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant