L'Irlande face à ses petits suppliciés

le
0
Des 796 enfants morts au couvent de Tuam entre 1925 et 1961, un seul aurait une tombe identifiée.
Des 796 enfants morts au couvent de Tuam entre 1925 et 1961, un seul aurait une tombe identifiée.

Est-ce l'heure des comptes ? L'Irlande, secouée par un nouveau scandale lié aux pratiques de ses institutions catholiques, semble disposée à purger le passé. Il s'agit cette fois du sort infligé, pendant des décennies, aux filles-mères et à leurs bébés. Une historienne irlandaise, Catherine Corless, a allumé la mèche la semaine dernière en laissant entendre que près de 800 de ces enfants, des nouveau-nés en majorité, auraient été enterrés dans une fosse commune du couvent du Bon Secours à Tuam, dans l'ouest du pays. Dans les archives du couvent, qui de 1925 à 1961 a servi de foyer d'accueil, elle a découvert 796 avis de décès : des bébés morts de malnutrition ou de maladies infectieuses, dont un seul semble avoir été enterré dans le cimetière du village.

Or, les habitants de Tuam connaissent depuis longtemps l'existence d'une fosse commune près du couvent. Deux adolescents, Barry Sweeney et Frannie Hopkins, la mettent au jour en 1975 alors qu'ils jouent dans l'ancien jardin de l'institution : ils découvrent des ossements, de tout petits squelettes. À l'époque, le village préfère y voir des victimes de la grande famine de 1840 : des prières sont dites sur le site, la tombe est recouverte. Mais, lorsque Barry apprend qu'une historienne fait des recherches sur les enfants du Bon Secours, raconte le New York Times, il décide de lui livrer son histoire.

"Sous-espèces", "abomination"

Tout reste évidemment à prouver,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant