L'incohérence du programme de Manuel Valls

le , mis à jour à 16:55
16
Manuel Valls envisage de relâcher considérablement l'effort sur les dépenses publiques.
Manuel Valls envisage de relâcher considérablement l'effort sur les dépenses publiques.

L'ancien Premier ministre de François Hollande a dévoilé son programme pour la primaire de la Belle Alliance populaire (BAP), mardi 3 janvier. Pour changer son image de candidat de la droite du Parti socialiste, Manuel Valls a mis l'accent sur les progrès sociaux qu'il propose. Avec, comme mesure phare, un "revenu décent" d'environ 800 euros pour toutes les personnes majeures, grâce à la fusion des minima sociaux et des allocations logement.

Le candidat veut aussi augmenter les dépenses de défense (à 2 % du PIB en 2025), créer au moins 1 000 postes de forces de l'ordre par an ainsi que 10 000 places de prison, augmenter le salaire des enseignants et allouer 1 milliard d'euros supplémentaire aux universités.

Autant de promesses qui auront un coût. Et c'est là que les choses se compliquent. Dans le "cadrage budgétaire" de son programme, Manuel Valls promet d'abord, page 48, "une augmentation des dépenses publiques mais moins rapide que celle de la richesse nationale". Sur la page suivante, il précise pourtant qu'elles augmenteront "de l'ordre de 2,5 %" par an, une tendance supérieure à la prévision de croissance annuelle qu'il retient (1,9 % en moyenne par an). Ce qui va mécaniquement faire augmenter le ratio de dépenses publiques par rapport au PIB, déjà un des plus élevés du monde, autour de 56 %... Une contradiction flagrante ?

Relâcher l'effort sur les dépenses publiques

Contacté,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 il y a 10 mois

    Yala99, où as tu appris la démocratie? Même si parfois je penses que tu as raison.

  • rodde12 il y a 10 mois

    Un prof de géographie ça ne compte pas. Ils ont choisi cela pour s'assurer la soupe.

  • rodde12 il y a 10 mois

    Il y avait "A chacun selon ses mérites" puis "A chacun selon ses besoins" maintenant avec le caudillo c'est" 800 euros A chacun selon son bulletin de vote3

  • mlaure13 il y a 10 mois

    Comment voulez vous sortir de ce cercle vicieux…quand nos « dirigeants hauts fonctionnaires de l’État » souvent capables mais imbus de leurs prérogatives, sont verrouillés dans leurs idéologies ???... ;-(

  • bsdm il y a 10 mois

    Valls n'a jamais su compter: .il a toujours été dans la politique

  • aerosp il y a 10 mois

    Encore un mégalomane incompétent qui a oublié de faire des études autres que passer son temps à babiller à solférino

  • frk987 il y a 10 mois

    Le socialisme sans incohérence ne peut pas exister, il faut nier le réel et admettre le dogme sans états d'âme, on entre au PS comme en religion.

  • frk987 il y a 10 mois

    En toute objectivité, en quoi son programme est-il plus incohérent que le programme du Bourget de son illustre maître ?

  • amenobis il y a 10 mois

    Qu'il disparaisse dans les oubliettes de l'histoire l'ibérique ....

  • cosack il y a 10 mois

    a l'image de ces 5 années ...