L'homme qui a arrondi Alain Juppé

le
0
Alain Juppé et son directeur de cabinet à Bordeaux Ludovic Martinez, en 2015. 
Alain Juppé et son directeur de cabinet à Bordeaux Ludovic Martinez, en 2015. 

C'est le chef de l'ombre. Celui qui, pendant que "le patron" est au feu, garde la maison, à Bordeaux. En neuf ans, Ludovic Martinez est devenu incontournable aux côtés d'Alain Juppé, dont il est le directeur de cabinet. D'une loyauté sans failles, ce sexagénaire épicurien, à la chaleur méditerranéenne, est l'homme qui a «?arrondi?» Alain Juppé. Au fil des années, il s'est imposé comme les yeux et les oreilles du maire dans une société bordelaise aux réseaux complexes et archi-codés.

Ce n'était pourtant pas gagné, comme Ludovic Martinez le dit lui-même. «?Quand je suis arrivé à Bordeaux, j'étais un petit métèque, l'antithèse d'Alain Juppé. Les mauvaises langues ne me donnaient pas six mois, raconte-t-il. J'avais fait mes études de droit à Bordeaux, mais c'était au milieu des années 1970. J'arrivais donc dans une ville où je ne connaissais plus grand monde.?» Ce handicap, il va vite le combler grâce à sa curiosité d'ancien journaliste, à sa connaissance de l'entreprise (il a été secrétaire général de la CCI du Lot-et-Garonne), à sa finesse politique (avant que Juppé ne le propulse dans le bureau contigu au sien, il fut maire adjoint à Agen et directeur de cabinet du président du conseil général du Lot-et-Garonne), affûtée par 43 campagnes électorales. «?Je travaille matin, midi et soir au service d'Alain Juppé, insiste-t-il. Je fais ­attention à ce que je dis, à la façon dont je me tiens, aux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant