L'ex-séguiniste Charlotte Soula quitte Marine Le Pen

le
0
Charlotte Soula, ex-chef de cabinet de Marine Le Pen, au côté de Wallerand de Saint-Just, lors de la campagne des élections municipales à Paris.
Charlotte Soula, ex-chef de cabinet de Marine Le Pen, au côté de Wallerand de Saint-Just, lors de la campagne des élections municipales à Paris.

Charlotte Soula a quitté ses fonctions de chef de cabinet de Marine Le Pen. Cette femme de 45 ans, d'origine kabyle et marraine d'un fils du député UMP Henri Guaino, est partie au mois de juillet à la suite de plusieurs différends. "J'ai quitté le Front national, cela s'est fait d'un commun accord, mais je négocie encore mon départ. Certaines choses ne se passaient pas comme il fallait", explique au Point.fr Charlotte Soula, en refusant d'en dire davantage pour ne pas compromettre la rupture de son contrat avec le parti qui l'avait embauchée en 2012. "Charlotte n'a jamais trouvé sa place. Elle n'a pas réussi à faire son trou", explique une source au Carré, siège du parti à Nanterre. Depuis plusieurs mois, certains se plaignaient que Charlotte Soula ne fournisse pas le travail escompté et qu'elle ne doive son poste qu'à sa proximité avec Florian Philippot, vice-président en charge de la communication. Les mauvaises langues persiflaient : "Si Soula était la Rachida Dati du FN, cela se saurait ! Ce n'est pas une lumière !" Ancienne candidate aux législatives dans le Pas-de-Calais et aux élections municipales à Paris, Charlotte Soula a également décidé d'abandonner tout militantisme au FN. Avant de rejoindre le parti en 2012, elle était passée par le RPR puis par le Mouvement pour la France (MPF) de Philippe de Villiers et était proche du souverainiste Paul-Marie Coûteaux.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant