L'Eurogroupe va discuter de la contre-proposition grecque

le
1
ATHÈNES DEMANDE UNE EXTENSION DE SON PROGRAMME DE SAUVETAGE
ATHÈNES DEMANDE UNE EXTENSION DE SON PROGRAMME DE SAUVETAGE

par Renee Maltezou et Lefteris Papadimas

BRUXELLES/ATHENES (Reuters) - L'Eurogroupe des ministres des Finances de la zone euro se réunit mardi soir par téléconférence pour discuter d'une demande de dernière minute de la Grèce portant sur une extension de son programme de sauvetage.

La téléconférence est prévue à 19h00, soit cinq heures avant l'expiration prévue du deuxième plan de sauvetage de la Grèce et des aides qui vont avec.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a demandé à la Grèce d'accepter l'accord réformes contre argent frais proposé par les créanciers internationaux la semaine dernière tout en suggérant que des ajustements supplémentaires pourraient être possibles.

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras qui a appelé à un référendum pour dimanche sur l'accord proposé par les créanciers, a répondu par une contre-proposition: il demande un accord sur deux ans avec restructuration de la dette en parallèle.

Si aucun accord n'est trouvé lors de l'Eurogroupe de ce soir, la Grèce fera défaut sur la somme de 1,6 milliard d'euros qu'elle doit rembourser au Fonds monétaire international (FMI) avant minuit heure de Washington (mercredi 06h00).

Les positions des uns et des autres semblent si éloignées que les chances d'aboutir à un accord semblent très minces.

La chancelière Angela Merkel, dont le pays est le principal créancier de la Grèce, a répondu fraîchement à la proposition grecque de dernière minute, laissant entendre qu'il n'était plus temps de parvenir à un accord.

"Ce soir à exactement minuit, heure normale d'Europe centrale (CET), le programme expire. Et je ne suis pas au courant d'une indication réelle de quoi que ce soit d'autre", a déclaré la chancelière lors d'une conférence de presse.

Angela Merkel a ajouté que rien de neuf ne serait négocié avant de connaître l'issue du référendum grec.

Depuis 2010, la Grèce a reçu au total près de 240 milliards d'euros de la part de l'Union européenne et du Fonds monétaire international en deux plans de sauvetage.

(Avec Alastair Macdonald; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • GR207 le mardi 30 juin 2015 à 19:01

    Les Grecs demandent une prolongation de 2 ans du programme d'aide. Ça aboutirait à augmenter de 40 milliards leur dette pour de tout façon l'annuler ensuite en totalité. Et pendant ces 2 ans ils feraient semblant de se réformer comme depuis 5 ans. Encore une minute monsieur le bourreau...