L'Euro fait frétiller Bordeaux

le
1
Vue aérienne du nouveau stade de Bordeaux : un délicat enjeu sécuritaire.
Vue aérienne du nouveau stade de Bordeaux : un délicat enjeu sécuritaire.

Après les Australiens, les Indiens. Les télévisions du monde entier défilent ces temps-ci à Bordeaux. La raison?? La ville accueille cinq matchs de l'Euro ? dont un quart de finale ? entre le 11 et le 21 juin, et l'équipe de Belgique, en résidence au Haillan, fera aussi un entraînement public le 8 juin au stade Chaban-Delmas. Sept cent mille à 1 million de visiteurs sont attendus à Bordeaux pendant ces jours, en particulier dans la fan-zone, l'une des plus belles de France sans doute, puisqu'elle est prévue sur la place des Quinconces ? qui a une capacité de 62 000 personnes. Le coût pour Bordeaux Métropole sera de 3 à 3,5 millions d'euros, principalement pour la fan zone, sécurité incluse ? 600 agents privés sont mobilisés, mais ceux qui officient dans le stade sont à la charge de l'UEFA.

Un surcoût pour assurer la sécurité

Autre coût pour la collectivité?: le plan de mobilité (renforcement des trams et bus, circulation autour du stade et des Quinconces), estimé à 1,2 million. L'UEFA verse à la ville 1,4 million pour la location du stade et 2 millions pour des équipements sportifs de proximité. À cela s'ajoute l'enveloppe de 12 millions ? 8 millions par l'État et 4 millions par l'UEFA ? qu'Alain Juppé, en tant que président du club des villes d'accueil, a obtenue pour les dix sites afin de combler les surcoûts liés à la sécurité ? caméras et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 6 mois

    Quelle catastrophe pour les contribuables