L'emploi salarié est resté quasi stable au 1er trimestre

le , mis à jour à 07:54
0

PARIS (Reuters) - L'emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles est resté quasi stable au premier trimestre en France, avec 700 postes détruits, après un quatrième trimestre 2014 marqué par la création nette de 19.200 postes, a annoncé jeudi l'Insee.

Ces données sont révisées en forte hausse par rapport à l'estimation "flash" publiée à la mi-mai, l'Insee faisant alors état de 13.500 postes détruits dans le secteur privé sur les trois premiers mois de 2015.

L'institut a revu de même en forte hausse le chiffre du quatrième trimestre, annoncé jusqu'ici à -1.300. Le nouveau solde, positif de 19.200, est le plus élevé depuis le deuxième trimestre 2011.

Sur les douze mois à fin mars, les effectifs du secteur privé français ont diminué de 0,1%, le nombre de destructions nettes d'emplois atteignant 18.400.

Au premier trimestre, l’emploi a continué de reculer dans la construction (-0,8%, 10.900 postes détruits) et dans une moindre mesure dans l’industrie (-0,3%, avec 8.100 postes détruits), qui n'a pas été en situation de création nette d'emplois depuis début 2001.

Mais celui du secteur tertiaire dans son ensemble a augmenté de 0,2%, avec 18.300 postes créés après 39.500 au quatrième trimestre 2014.

Hors intérim, l’emploi du secteur tertiaire a progressé de 0,3% sur le trimestre.

Le ministère du Travail a annoncé séparément que la masse salariale du secteur privé avait progressé de 0,9% au premier trimestre après +0,1% au quatrième trimestre 2014. Son glissement annuel s'établit à 1,6%.

Le salaire moyen par tête a progressé de 1,0% sur la période, une hausse que le ministère attribue à des revalorisations salariales "mais aussi, dans certains cas, au versement de primes ou d’indemnités de licenciement."

Sur un an, sa hausse atteint 1,7 % alors que les prix à la consommation ont baissé de 0,1% sur la période.

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant