L'Elysée juge inacceptables les écoutes révélées par Wikileaks

le , mis à jour à 10:56
3
L'ELYSÉE JUGE INACCEPTABLES LES ÉCOUTES DE LA NSA
L'ELYSÉE JUGE INACCEPTABLES LES ÉCOUTES DE LA NSA

PARIS (Reuters) - La présidence française a qualifié mercredi d'"inacceptables" les écoutes effectuées par le renseignement américain de 2006 à 2012 sous Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande.

"Il s'agit de faits inacceptables qui ont déjà donné lieu à des mises au point entre les Etats-Unis et la France, notamment fin 2013 au moment des premières révélations, et lors de la visite d'Etat du président de la République aux Etats-unis en février 2014", peut-lire dans un communiqué de l'Elysée publié après un conseil de défense.

"Des engagements avaient été pris par les autorités américaines. Ils doivent être rappelés et strictement respectés", ajoute-t-on.

"La France ne tolérera aucun agissement mettant en cause sa sécurité et la protection de ses intérêts", affirme encore la présidence française.

Des voix se sont élevées dans la classe politique pour protester contre cette affaire après de nouvelles révélations de Libération et Mediapart, qui citent des documents de Wikileaks.

Ce dossier doit faire l'objet d'une réunion de parlementaires à l'Elysée mercredi à 12h15 (10h15 GMT).

(Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dsta le mercredi 24 juin 2015 à 10:53

    Par contre, l'Elysée veut bien écouter les Français ...! Typiquement socialo !!!

  • tmaquet le mercredi 24 juin 2015 à 10:34

    Ca choque tout le monde que nos gouvernements soient écoutés par les USA mais ça ne choque personne que nos gouvernements viennent de voter une loi qui permet de nous écouter !

  • bordo le mercredi 24 juin 2015 à 10:27

    Et bien moi, je trouve cela plutôt rassurant ! Cela veut dire que nos amis américains pensent que nos dirigeants (et notre personnel politiques) peuvent dire quelque chose d'intéressant. Ce n'est pas rien, non ?