L'électricité (presque) coupée pour un centime d'euro d'impayé

le
0

VIDÉO - Rencontre inattendue avec un agent d'ERDF pour les époux Codeville qui pensaient être à jour de leurs factures.

Chaque centime compte. C'est la leçon qu'ont appris les époux Codeville en reçevant la visite incongrue d'un technicien ERDF. Les deux chefs d'entreprise ont bien failli se retrouver sans électricité pour un reliquat de facture... d'un centime d'euro, rapporte Sud Ouest.

La situation parait invraisemblable. Pourtant à jour dans le paiement de leurs factures, un technicien est venu leur rendre visite avec «un ordre de mission lui spécifiant de couper l'électricité de la société Codeville Numérique», précise le journal.

Un employé compréhensif

L'explication remonte au mois de juillet. Le couple, voulant réaliser un changement d'équipement pour son entreprise, a fait appel au service d'ERDF pour modifier un branchement. Satisfaits du devis, ils ont même réglé directement la totalité de la facture. Et c'est là que se trouve le fond du problème. La facture est rédigée sur deux pages et le montant diffère d'un centime d'euro d'une page à l'autre. Le couple décide donc de régler le montant de 711.66 euros, présent sur la première page et inférieur (d'un centime, donc) à celui de la seconde.

Quelques mois plus tard, les deux époux ont la surprise de recevoir une nouvelle facture indiquant ce centime restant à régler. «C'était ridicule, régler cette facture nous aurait coûté plus cher en timbre et en enveloppe», explique Martine Codeville.

Et l'histoire aurait pour leur coûter encore plus cher. «Le problème, c'est que certaines de nos machines ne peuvent pas rester sans alimentation. Si cela arrive, les têtes sèchent et sont inutilisables. Et il faut compter 3700 euros pour faire remplacer une seule tête», précise le couple à Sud Ouest.

Mais tout est bien qui finit bien, l'employé compréhensif a accepté de ne pas couper l'électricité en échange... d'un chèque d'un centime d'euro.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant