L'école, l'intellectuel et le Nutella

le
0
Mara Goyet a écrit en 2003 Collèges de France, devenant derechef l'héroïne des républicains. Dans sa chronique, elle épingle pourtant le prince des républicains en personne, le philosophe Régis Debray.
Mara Goyet a écrit en 2003 Collèges de France, devenant derechef l'héroïne des républicains. Dans sa chronique, elle épingle pourtant le prince des républicains en personne, le philosophe Régis Debray.

Mara Goyet est professeur d'histoire-géographie au collège. Elle est aussi écrivain et signe des chroniques dans Le Monde. Il y a quelques années, elle avait sorti un livre qui fit grand bruit, Collèges de France. Elle y décrivait avec humour ses effarements de jeune prof, issue d'un milieu plutôt bobo, face à la réalité des classes du "9-3" ; elle y épinglait la démagogie des chefs d'établissement, les errements des formateurs, la démission de certains collègues... Du jour au lendemain, l'inconnue Mara Goyet devenait l'héroïne des "républicains", ceux qui ont juré de sauver l'école de Jules Ferry contre les expérimentations, qu'ils jugent hasardeuses, des "pédagogues". Mais depuis, l'eau a coulé sous les ponts. Le dernier livre de Mara Goyet, Jules Ferry et l'enfant sauvage (Flammarion), partait de ce constat : pour sauver le collège, il faudra bien pourtant partir de ce que les élèves sont, non de ce qu'on souhaiterait qu'ils soient. Collèges de France osait avouer que les élèves étaient insupportables. Jules Ferry et l'enfant sauvage commence par une analyse du film de Truffaut sur le petit Victor. Il y est surtout question d'amour. Le livre de la maturité en quelque sorte... "Le Nutella, C'EST l'effort"Et c'est un "républicain", et même le premier d'entre eux, Régis Debray en personne, qu'égratigne mercredi la dernière chronique de Mara Goyet. Elle revient sur la formule de l'essayiste...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant