L'échec du pacte est aussi celui de Gattaz, dit Macron

le
17
MACRON INVITE GATTAZ À PRENDRE SES RESPONSABILITÉS
MACRON INVITE GATTAZ À PRENDRE SES RESPONSABILITÉS

PARIS (Reuters) - L'absence d'accords sur l'emploi dans la plupart des branches, attendus dans le cadre du pacte de responsabilité, est un "échec" aussi imputable au Medef qui devrait cesser de réclamer toujours plus, a dit mardi le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron.

Le patronat a lancé lundi une semaine de mobilisation, au début de laquelle le président du Medef, Pierre Gattaz, qui assure défendre l'emploi, a appelé le gouvernement à mettre ses actions en conformité avec "ses belles paroles".

Emmanuel Macron lui a répondu mardi en l'appelant, à son tour, à faire en sorte que les quelque 41 milliards de réductions de charges et de fiscalité des entreprises trouvent leur contrepartie.

"Je n'ai pas à qualifier l'attitude de Pierre Gattaz. J'ai simplement à dire que dans que dans pacte de responsabilité, il y a le mot responsabilité", a dit Emmanuel Macron sur Radio Classique. "Aujourd'hui, il y a très peu d'accords de branche qui sont signés. Aujourd'hui, c'est un échec et c'est aussi le sien", a-t-il ajouté.

"Je crois qu'aujourd'hui l'urgence pour le patronat, ce n'est pas de réclamer plus, c'est de prendre sa part de responsabilité avec un dialogue social efficace parce que (...) le dialogue social quand il est bien mené (...) est un facteur de compétitivité."

Début novembre, le Premier ministre, Manuel Valls, avait haussé le ton en constatant que seules une quinzaine de branches professionnelles sur les 50 principales avaient entamé des négociations.

(Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le mardi 2 déc 2014 à 10:46

    Ne nous faisons pas de romans sur les producteurs de richesses. A long terme, ce sont en gros les enseignants (ceux qui enseignent) et les chercheurs. A court et moyen terme, ce sont les acteurs des entreprises privées : patrons instigateurs, ingénieurs et inventeurs, salariés, financeurs (actionnaires et banques). Le reste, c'est du roman. Vite, "Nous Citoyens" et son programme : http://www.nouscitoyens.fr/notre-projet/

  • bsdm le mardi 2 déc 2014 à 10:28

    Une seule mesure efficace : baisser tout de suite (avec engagement pour 10 ans ) l'impot sur les sociétés à 20% .

  • bsdm le mardi 2 déc 2014 à 10:25

    Les socialistes ne "donnent" jamais rien ,c'est seulement une promesse d'un peu moins d'impots qui ne sera évidemment pas tenue .

  • YTRAM le mardi 2 déc 2014 à 10:06

    Vous brimez les employeurs > pas d'emplois Vous brimez les propriétaires >. Pas de logements Socialisme > il faut des sanctions à tout ca Vive Cuba Vous brimez les riches >. expatriations Vous bridez les ménages >. travail au noir

  • roulio86 le mardi 2 déc 2014 à 09:40

    Ils n'arrêtent pas de faire des usines à gaz , pacte de si, choc de cela, et c'est jamais de leurs fautes....avant c'était de la faute a SArko, après a l'Europe et maintenant des patrons....on a pas besoin des premiers de classe qui ne connaissent rien a la vis des patrons et des Français....

  • M5062559 le mardi 2 déc 2014 à 09:33

    Monsieur macron vous avez certainement une bonne intelligence. Mais intelligence ne vaut pas compétence. Vous avez traîné vos guêtres dans les ministères et autres lieux de la haute finance. Ce sont des endroits où l'on est coupé de la réalité et où l'on gaspille l'argent que l'on a pas.

  • benoitdh le mardi 2 déc 2014 à 09:20

    Assez de slogans "pactes de ceci, pactes de cela......" qui servent à masquer des usines à gaz. Qu'on baisse les charges des entreprises de manière claire et simple et qu'on arrête de fonctionnariser l'entreprise!

  • M5062559 le mardi 2 déc 2014 à 09:14

    la vérité est que la France est devenu un pays totalitaire pour les entreprises; Les entrepreneurs sont coincés par des organismes de contrôle d'état : inspection du travail, des fraudes, douane, URSSAF, impôts, .. et d'un autre coté des syndicats payés par l'état et quelques fonctionnaires qui sont prêts à engager procès sur procès aux prudhommes, en cours d'appel et de cassation.

  • lorant21 le mardi 2 déc 2014 à 09:08

    Le pacte? ridcule.. on n'en verra jamais le jour et ce sera une usine à gaz. Il suffit de baisser les charges, point-à-ligne. On ne demande même pas au niveau des autres pays mais au moins s'en rapprocher.

  • M5062559 le mardi 2 déc 2014 à 09:07

    Monseiur macron, ne confondez pas l'état et les entreprises. Ce n'est pas parce que l'état n'est pas dirigé et qu'il est très mal géré sans aucune sanction que vous pouvez demander aux entrepreneurs de faire de même. La différence c'est que les entrepreneurs seront sanctionner mises en liquidation, par des saisis sur leurs biens personnels et par des peines de prison.