L'avertissement d'Arnaud Montebourg à François Hollande

le
0
Rien ne va plus entre Arnaud Montebourg et François Hollande.      
Rien ne va plus entre Arnaud Montebourg et François Hollande.      

Candidat officiel à la primaire de la gauche, Arnaud Montebourg, qui a déposé ce jeudi 1er décembre ses 100 parrainages, veut, selon son slogan de campagne, « libérer les Français ». Mais ce qu'il ne veut surtout pas, c'est que François Hollande se libère de la primaire. Sur la péniche Rosa Bonheur, amarrée sur les berges de Seine non loin de Solférino, il a surtout évoqué les conséquences, selon lui, tragiques d'une candidature hors primaire du président : « Si un candidat socialiste se présente hors primaire, la règle serait l'exclusion. Plus sérieusement, si Hollande décidait d'outrepasser la primaire, il signerait la destruction du PS, le parti de Jaurès. Il sera celui qui a laissé un champ de ruines derrière lui. » Le message est passé.

« Ce serait une folie »

De son côté, le frondeur Laurent Baumel, l'un des 25 députés à parrainer Arnaud Montebourg, annonce la guerre des roses si François Hollande y allait seul : « Il ne faut pas qu'il s'imagine une seconde que, s'il est candidat sans passer par la primaire, ça se passera bien. » Et de mentionner une autre conséquence désastreuse pour le président : « Les députés socialistes tentés par Macron et retenus par la primaire le lâcheront. Ce serait une folie. »

« Ça va être une boucherie »

Si Montebourg et les siens insistent tant sur ce point, c'est parce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant