L'automédication est en hausse en 2015

le
0

Les ventes de « selfcare », médicaments non prescrits, dispositifs médicaux et compléments alimentaires sont en hausse de 6,4 % en 2015.

Compléments alimentaires, médicaments achetés sans ordonnance… L'automédication se porte bien. En 2015, le «selfcare» qui représente les principaux segments des achats de santé non prescrits, est en hausse, souligne l'Afipa, «l'association de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable». Les ventes de médicaments sans ordonnance sont en croissance de 5,2 % à 2,26 milliards d'euros, celles des dispositifs médicaux (pansements…) progressent de 7 % à 778 millions d'euros. Et, les compléments alimentaires bondissent de 9,6 % (673 millions). Tout compris, les voies respiratoires, les douleurs et les problèmes digestifs sont, comme toujours, les segments qui enregistrent le plus de ventes dans les trois domaines.

Boiron: numéro un

Côté laboratoires, on retrouve les mêmes habitués sur le podium. Le spécialiste de l'homéopathie Boiron est au premier rang grâce notamment à son Oscillococcinum contre la grippe, devant Sanofi (Doliprane) et BMS/Upsa (Fervex).

Cette croissance est très liée à l'épidémie de grippe de début 2015, ce qui a entraîné des achats de médicaments, de compléments alimentaires et de dispositifs médicaux pour les voies respiratoires à hauteur de 529 millions. Et, ce recours à l'automédication a permis d'économiser 75 millions d'euros de consultations au premier trimestre 2015, constate l'Afipa.

Les ventes du «selfcare», qui représente 10,2 % de leur activité et 37 % de leur croissance, font du bien aux pharmacies. Les ventes des officines, en hausse pour la seconde année consécutive, atteignent 35,54 milliards d'euros (+1,7 %) contre 34,94 milliards d'euros en 2014 (+0,9 %).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant